Peut-on représenter les femmes ?

Hier, j’ai publié trop tôt un article qui s’interrogeait sur l’image de la campagne « osez le clito » (il est parti, il reviendra lundi, pour cause d’embargo). En me demandant si on pouvait utiliser le cadrage pornographique, même pour la noble cause de montrer le clitoris, cet organe sexuel trop mal connu.
Aujourd’hui, je publie le clip du Lobby européen des femmes et les réactions sont immédiates.(voir commentaire de M. Dufresne et d’autres sur facebook).

En effet, il semble incroyablement difficile d’interpeller par l’image, sans risquer de minimiser, trahir ou transformer le ressenti des femmes, sans minimiser les effets de la prostitution sur les femmes…on ne peut que rarement juste inverser les situations. Parce que si le contenu change, est-ce que justement, le point de vue du spectateur, change avec ? Pas forcément. Celui qui regarde, regarde toujours avec les codes appris.

Il y a donc là es questions essentielles sur l’image et la représentation qui se posent à nous.

Celle de la possibilité de faire des fictions sur certains sujets, de la justesse du documentaire versus la fiction (mais où est la frontière ?)

Il semblerait en effet que concernant la prostitution, seuls certains documentaires et certains documents parviennent à retranscrire, à parler de ce qu’est, pour les personnes prostituées, de se prostituer. Je pense à celui de Marie Vermeiren, Pas à vendre, et à l’imposture, d’Eve Lamont, par exemple. Je pense au blog de rebecca mott, déjà cité ici souvent.

Enfin, pendant tout le siècle dernier, l’explosion des images, fabriquées, financées, diffusées par des hommes pour des hommes et dans une optique patriarcale et mercantile, a tellement formaté nos représentations, notre façon de regarder, qu’il semble qu’on ne parvienne toujours pas à montrer les femmes autrement. Parce que le corps objet l’est nécessairement plus encore en image…Que ce soit pour parler prostitution (ce clip), désir des femmes (osez le clito), corps des femmes (colloque de l’IEC), on n’y arrive pas. C’est un sujet de réflexion qu’il nous faudrait vraiment approfondir…et pour lequel il nous faudra certainement beaucoup de déconstruction, avant de réussir à trouver une façon de représenter les femmes, qui justement nous représente, soit notre langage et ne soit pas le regard d’une société sexiste sur les femmes…

S.G

About these ads

, ,

  1. #1 par Le Monolecte le juin 17, 2011 - 3:36

    L’inversion des rôles est pourtant très parlante, selon moi, surtout quand on enfile les clichés sexistes qui se cachent sous le poids de l’évidence et des traditions : http://blog.monolecte.fr/post/2010/04/22/Des-putains-et-des-hommes

    • #2 par sandrine70 le juin 17, 2011 - 3:39

      visiblement, elle ne marche pas pour tout le monde.
      en fait, comme toujours, le point de vue de l’observateur influence le regard…
      et on ne peut juger le clip sans juger la campagne avec, et le texte, c’est vrai !
      Je ne dis pas que je ne suis pas d’accord, je dis que ça fait se poser plein de questions, et j’adore ça…

  2. #3 par Pascal Taintignies le juin 17, 2011 - 3:51

    J’ai trouvé ce clip saisissant justement pour faire comprendre la relation de domination et de dégoût surmonté qui existe dans toute prostitution : je suis un homme et cette inversion des rôles m’a parlé de façon très forte.

  3. #4 par Emelire le juin 17, 2011 - 9:49

    peut être que le document n’est pas assez violent pour susciter l’empathie, mais faut il montrer la réalité de la violence physique et des blessures, la Domination, pour passer une information ? Au risque d’exciter de toutes façons puisque la sexualité violente et dominatrice envers les femmes est le moteur de l’excitation et ce que recherchent les prostitueurs ? :o(
    Je crois aussi qu’on ne peut pas retourner la situation et mettre un homme pour faire passer ce qu’est la prostitution, ce que vivent les prostituées, qui sont surtout des femmes : une femme est DÉJÀ élément d’un groupe soumis, un groupe violé, meurtri, qui vit dans la crainte des agressions sexuelles parce qu’elle sait ce que c’est, et cela fait partie du conditionnement, alors l’inverse ne fonctionne pas bien.
    Mais d’un autre côté, TOUT ne repose pas sur ce seul document, c’est juste un clip vidéo, 1 manière, 1 tentative d’agir sur les consciences, d’établir le contact, il faudrait la replacer dans l’ensemble des tentatives d’informer sur la prostitution pour lui donner sa juste place. Ce document peut quand même amener des jeunes hommes à réfléchir, à se poser la question, à se mettre à la place de l’autre, et c’est déjà un bon début.

    Pour la représentation du corps, je me dis qu’en liant image (dessin ?) et texte (explication) peut être est-il + facile de faire passer un message juste. Parce que ‘juste l’image’ fait penser à … toutes les images sexistes même si l’intention est bonne. J’ai visité l’expo ‘elle @ beaubourg’ sans explication sur l’Art moderne et ce que les femmes avaient voulu faire, j’ai été perplexe devant des photos de femme, jambes écartées, ou des images qui évoquaient la souffrance (et qui faisaient penser à une forme de masochisme féminin ou domination masculine). J’ai pensé : mais quelle différence entre ces images et l’instrumentalisation du corps féminin ? J’étais déçue et frustrée, je me doutais bien que ces artistes femmes n’étaient pas dans cette intention là. Jusqu’à ce qu’une féministe nous propose de commenter l’exposition, et avec des mots qui décryptaient les images, elles prenaient tout leur sens. Espérant que cette petite expérience aura pu faire progresser la réflexion…

    • #5 par sandrine70 le juin 17, 2011 - 9:56

      Merci beaucoup pour ces réflexions qui en effet sont très intéressantes…les mots sont importants. Et ils font avancer la réflexion…. nous sommes en chemin !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :