"tuent-la-vie" des femmes, la rage de vivre ne nous quittera pas de si tôt !

Parmi les 10 exigences des féministes en mouvements, dans leur lettre ouverte aux candidat-e-s à la présidentielle, il y a le remboursement total de L’IVG, l’interruption volontaire de grossesse, et son accès pour toutes, avec l’ouverture de nouvelles places.

Et parfois, encore aujourd’hui, on ne prend pas la mesure du combat qui a été gagné dans les années 1970 par les féministes. On s’en rend mieux compte quand on voit le chef d’oeuvre de Mariana Otero, "Histoire d’un secret". Ou comment la pénalisation de l’avortement a provoqué la mort de centaines de femmes, a privé de mère des milliers d’enfants, empêché des artistes -des femmes, tout simplement de s’épanouir et de vivre leur vie d’êtres humains, au nom du très spécieux "droit à la vie d’un embryon".

On s’en rend mieux compte quand on comprend que ce que vivent les femmes ici, c’est ce qui se passe, et se passait en France il y a un peu plus de 40 ans, quand l’avortement n’était pas justement encadré par la loi : la peur au ventre, au sens propre, d’être enceinte, d’être violée, d’être en vie. C’est le sort que tous les anti-vie-des-femmes voudraient nous réserver.

Pis, signe du mépris qu’ils et elles ont en vérité pour la vie, pour nos vies, cette manipulation des anti-liberté des femmes en Allemagne : 300 euros donnés par une caisse d’assurance maladie (en dépit de la loi), pour renoncer – à vie- à l’ivg. 300 euros pour s’occuper d’un enfant toute une vie, un enfant non désiré -qui pourra ressentir que pour une aumône minable, on a choisi de l’imposer dans ce monde ? En outre, évidemment, ces 300 euros sont donnés en échange d’une adhésion à une association pro-vie partenaire.

Alors vous le savez, moi je ne suis pas "pro-vie", je suis pour que tous les êtres humains en vie puissent avoir la chance de mener leur vie comme ils ou elles l’entendent et d’avoir une place dans notre société. Je suis pour que toutes les femmes puissent enfin être débarrassées de la peur qui en vrai les empêche de vivre. Nous continuerons à le clamer : la rage de vivre ne nous quittera pas de si tôt, nous ne vous la donnerons pas pour 300 euros ni pour 3 millions !

Sandrine GOLDSCHMIDT

About these ads

, , , ,

  1. #1 par poussant le février 19, 2012 - 12:32  

    Et pourquoi pas le droit à la vie du spermatozoïde ? Hein ? pourquoi aurait il moins de valeur ? On marche sur la tête là ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: