Bright Star : romantique, beau, vrai.

Un artiste, une femme talentueuse et intelligente, la campagne anglaise aux quatre saisons, le romantisme à son apogée, vu par une grande cinéaste portraitiste, Jane Campion. Photo D.R
C’est Bright Star, film beau et juste, sur l’histoire d’amour entre le poète John Keats, mort de la tuberculose à 25 ans, et une jeune femme styliste avant l’heure et qui s’éprend du beau poète. Un amour réciproque, semé de toutes les embûches classiques au genre. Ici, tout est au rendez vous : ce sont l’ami, l’argent, les conventions sociales, la maladie et la mort qui se mettent sur la route des amants. Du pur romantisme, osé par Jane Campion, qui reprend tous les clichés du genre et les magnifie. La jeune femme qui reçoit une lettre de son amant et accourt à la fenêtre pour la lire, les balades en forêt, les dîners sociaux.  Avec la patte de la réalisatrice de la « Leçon de Piano », chef d’oeuvre palmé d’or à Cannes en 1993, ils sonnent simple et juste. On se sent auprès des personnages. Et l’on retrouve certaines affections de Jane Campion, le personnage de la petite soeur de Fanny, « Toots », témoin tendre et bienveillant de l’histoire, là ou la petite fille d’Ada, l’héroïne de la Leçon de piano, était le témoin plus ambigu de l’infidélité de sa mère.

Les acteurs, enfin, peu connus, sont parfaits, juste, et brillants. Quand Fanny apprend la mort de John, elle s’effondre, Abbie Cornish est magnifique, et nous tombons avec elle..

Film romantique, et aussi film sur la poésie, avec ces poèmes doux à l’oreille et pas toujours faciles à comprendre.  Ils rythment le film, tout comme les quatre saisons magnifiées par les images lumineuses, brillantes, mais jamais mièvres. Des images qui nous invitent à la douceur, même dans la douleur, et nous entraînent au plus près des émotions des personnages, en faisant remonter nos propres souvenirs.

Sandrine Goldschmidt

Pour voir la bande-annonce sur Allocine

Bright Star, 1h59, sortie le 6 janvier 2010.

Réalisé par Jane Campion

Avec Abbie Cornish, Ben Wishaw, Paul Schneider…

Vous pouvez également retrouver cet article et pleins d’autres infos sur le site Les NOUVELLES news

Publicités

1 réflexion sur « Bright Star : romantique, beau, vrai. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s