Elele : mise en bière et inquiétudes

On s’attendait plutôt à une manif devant la mairie, ce fut un rassemblement très officiel dans la salle des fêtes de la mairie, en présence du maire du 10ème, de l’adjointe au maire de Paris Fatima Lalem, du conseil d’administration d’Elele, de sa directrice Gaye Petek (photo ci-contre) et de tous ses salarié-es. Une réunion avec discours, pour dire adieu à l’association turque qui ferme faute de financements (voir ce précédent article), et pour ne pas céder à la politique gouvernementale vis-à-vis des associations. Gaye Petek, l’a dit très clairement, on aurait pu rentrer dans la nouvelle logique d’appels d’offres, mais alors il aurait fallu agir au gré d’une politique qui aurait trahi les fondements de l’association, qui depuis 25 mène une politique intégrée…

Un sabordage pour ne pas être amenées là où on ne veut pas…Alors, voir disparaître Elele aujourd’hui, devant tant de personnes qui ont toutes salué son travail, devant l’équipe des salarié-es si attachées à leur structure, devant des politiques parisiens impuissants, c’est aussi une alerte à la vigilance, lancée à toutes les petites associations.

Attention, c’est la nouvelle politique, et si l’on anticipe pas, si l’on invente pas de nouvelles façons de se financer, si l’on ne mobilise pas, vont-elles toutes tomber comme des mouches…toutes ces petites associations au travail spécifique si précieux (le GAMS, Voix de femmes,…) ?
S.G (texte et photos)
Partager

4 thoughts on “Elele : mise en bière et inquiétudes”

  1. quand la loi du « marché s’applique au social au sens strict du terme, la suite logique c’est la fermeture de toutes ces structures qui contribuent à la paix sociale et donc au bien être civil de tous, mais dont on ne veut pas reconnaître le bien fondé en dehors d’objectifs extérieurs et contraints de rentabilité économique et de couleur politique bien séante au nom de la libre concurrence et du meilleur rapport qualité prix ! Un jour pas très lointain on regrettera l’existence de cette association et d’autres, mais ce sera trop tard car on met bien plus de temps à construire qu’à détruire. On vit dans un monde fou !

  2. Bonjour,
    le fait de revoir les photos, me replonge dans l’atmosphère d’hier soir. Ma colère ne faiblit pas contre ce gouvernement français qui porte atteinte à nos libertés individuelles et au travail réalisé par des associations dont la vocation est le partage culturel et l’intégration sociale des populations migrantes. Elele voulait être libre et indépendante, cela lui aura couté la vie.
    Ce gouvernement ne l’emportera pas au paradis et j’espère que des citoyens français se mobiliseront pour défendre les valeurs de la république française !
    Claude-exeter Désiré

    Petition sur http://jesigne.fr/pourqueviveelele

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s