Hanna M, la vie mise à nu

Ce soir à la Scène Bastille, vous pourrez découvrir Hanna M, chanteuse hip hop/soul/jazz dans une soirée où se produiront également « Petite Madame » et « El Senor Igor », et qui s’annonce pleine d’énergie. Rencontre avec Hanna M, une artiste qui ne fait pas les choses à moitié.

Engagée, habitée par le monde qui l’entoure, elle se livre entièrement, dans sa musique, ses textes, et sur scène, où explique-t-elle, elle n’est pas là juste pour qu’on la regarde livrer un show. « C’est un peu comme une procession. Un moment spirituel où je donne de moi, et plein de choses se passent avec le public, une alchimie s’opère ».

Depuis une quinzaine d’années, Hanna s’investit dans la musique. Elle a commencé avec son frère et un ami, dans un groupe hip hop/rap très engagé politiquement, qui s’appelait « Cellulle de crise ». Déjà, la préoccupation du monde qui l’entoure et de ses limites est au premier plan. Puis l’aventure s’arrête, et Hanna décide de « rendre hommage à toutes les femmes qui sont dans le hip-hop ou le rap, un milieu très misogyne où s’imposer en tant que femme n’est pas évident« .

Elle décide alors de monter une compilation féministe, « Exclusive Lady », en 1999, où elle invite de nombreuses chanteuses d’horizons divers à venir s’exprimer. Un projet qui pour elle est très spirituel, « un peu comme une offrande » à ses soeurs musiciennes…mais qui la met dans une situation financière délicate…il faut tout recommencer.

Son objectif, poursuivre, malgré les difficultés, tout en restant indépendante. C’est ainsi qu’elle écrit son album, « Mise à nu »,  soul, jazz, hip-hop, et avec des textes souvent engagés. « Même sur l’amour, ce n’est pas gnangnan, mais franc du collier, véridique. Je dis les choses, en profondeur« . Les rapports humains sont au coeur de cet album, qui révèle sa vision du monde. Dans « Passe de bras en bras », elle livre son ressenti sur la brièveté des relations amoureuses d’aujourd’hui. « Nous sommes un peu comme des vampires, nous tirons ce qu’il y a à tirer de l’autre et puis quand il n’y a plus rien on passe à quelqu’un d’autre, dit-elle. Chacun se manipule« .

Hanna M., est aussi et avant tout une battante. « L’amour, c’est un combat. La vie est un combat. Si l’on veut obtenir ce que l’on veut, il faut se battre. Pour l’amour, il faut se battre« .

Et se battre, pour faire son trou dans la musique, c’est un travail de tous les instants. Pour s’imposer, à ses musiciens, à l’extérieur. Surtout quand on est une femme, « il faut d’abord faire ses preuves« , dit-elle. « Il faut arriver à dépasser la première étape où on t’attend sur la séduction pour pouvoir atteindre un rapport plus fraternel (égalitaire ?NDLR). Il faut que tu prouves que tu n’es pas légère, et que tu en as dans la tête« .

La musique, c’est aussi, le mode d’expression qui lui permet de partager sa vision du monde qui l’entoure. Même si, parfois, elle a envie de tout quitter pour partir vivre à la montagne, elle a le besoin impérieux de transmettre,  « Je ne sais pas si c’est Dieu ou quoi. Mais j’ai l’impression de pouvoir donner un message d’alerte et d’avertissement. La société est en branle, il y a des choses qui vont se passer. Et j’ai besoin de partager mes visions créatrices ».

Des visions créatrices, qui la guident pour l’écriture de son prochain album, auquel elle pense déja, et qui marquera une nouvelle évolution dans son style. « Je suis dans la recherche, permanente. J’ai envie d’utiliser d’autres influences, russe, africaine, d’explorer différents styles (elle est née en Russie d’une mère russe et d’un père congolais, et est arrivée en France à 7 ans pour n’en plus repartir).  Je vais essayer de donner une autre dimension, de voyager et faire voyager ».

En attendant, vous pouvez découvrir l’énergie et le partage sur scène de cette artiste indépendante et exigeante, ce soir, à la Scène bastille, à partir de 19 heures.

Sandrine Goldschmidt

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s