Genre endogène inversé ? et puis quoi encore ?

Le livre est sorti aux éditions L’Harmattan, et le moins que l’on puisse dire, c’est que son résumé a fait polémique, et pour cause…

Il parle de « démonstration« , qu’un état d’inversion identitaire du genre (qui serait présent chez une majorités d’homosexuels) serait un « dysfonctionnement qu’il est nécessaire et possible de prévenir pour l’épargner aux enfants à naître » …(voir ci-dessous).

genre inversé ?

à tel point que face aux protestations, le résumé a été retiré du site, « le temps de la réflexion », explique-t-on à la direction commerciale de la maison d’édition, et qu’on ne trouve plus l’ouvrage sur Amazon. « Le but n’est pas de faire mal à des gens« . D’où la rétraction de ces quatre lignes, « sur un sujet brûlant qui peut mettre le feu aux poudres« , issues de la quatrième de couverture. « On va maintenant voir le fond du bouquin et voir s’il faut faire quelque chose »…

Alors, un mot malheureux ? Difficile à avaler. Je devrais avoir plus d’informations sur cette affaire dans les jours qui viennent, pour l’instant L’Harmattan ne veut pas prendre position sur le fond, n’a pas décidé s’il fallait retirer définitivement le livre de la vente, ou juste changer le résumé et/ou la quatrième de couverture.

En attendant, il y a bien quelqu’un qui a décidé de publier ce livre. Alors soit le résumé ne correspond pas au contenu (est-ce possible ?)… il est de toutes façons urgent d’avoir des explications et de continuer de protester !

Et de lire le billet qui a alerté, sur « les entrailles de Mademoiselle », toujours aussi excellent blog.

S.G

SOCIOLOGIE JUIN 2010

700 MILLIONS DE (GAYS) GEIS

> Chekib Tijani

> L’auteur démontre qu’un corps masculin peut être investi d’une identité féminine et un corps féminin d’une identité masculine. Les sujets de cette nature sont désignés ici par le mot « geis » signifiant personnes de Genre Endogène Inversé. Les homosexuels ou gays sont en fait dans leur grande majorité ces personnes de genre inversé, les geis. Cet état d’inversion identitaire doit être considéré comme un dysfonctionnement qu’il est possible et nécessaire de prévenir pour l’épargner aux enfants à naître.


Advertisements

2 réflexions sur « Genre endogène inversé ? et puis quoi encore ? »

  1. sauf qu’être homosexuel ne veut pas dire être de genre féminin, et homosexuelle ne signifie pas qu’on soit de genre masculin.
    Juste une femme qui aime les femmes ou un homme qui aime les hommes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s