« Photos, femmes, féminisme »

« Photos, femmes, féminisme », le catalogue de l’exposition qui a commencé à la galerie des Bibliothèques pour le mois de la photo et se prolonge jusqu’en mars prochain. Environ 200 photos qui retracent, en 5 étapes, ces 3 thèmes. Il y a bien sûr, l’histoire des luttes, avec le MLF, mais surtout, à ne pas manquer, le féminisme de la Belle Epoque et le suffragisme. Etonnant de voir ces femmes dont on connaît parfois le nom (Madeleine Peletier, Marguerite Durand, Séverine et j’en passe), rarement le visage. Etonnant de voir ces premières manifestations(« la manifestation Condorcet ») pour le suffrage, une espèce de défilé de bourgeoises en robes d’époques…où l’on se dit que le temps, passe très, très vite et que la mode change beaucoup plus vite que l’inégalité femmes-hommes…Il y a aussi de très beaux portraits de féministes et femmes célèbres, des photos des métiers féminins et territoires masculins, l’engagement, et les femmes photographes, très importantes.

Ces photos sont donc celles de la Bibliothèque Marguerite Durand, qui a effectué (Annie Metz, la conservatrice, et la chercheure Florence Rochefort) un travail considérable de choix pour pouvoir présenter la collection pour la première fois au public ! Un projet né en 2004, et qui a pu trouver sa concrétisation ici, dans le Marais, où désormais la galerie des Bibliothèques offre aussi un espace pour les bibliothèques spécialisées.
Parce que dans le 13ème, où est la bibliothèque féministe, au dernier étage de la médiathèque Jean-Pierre Melville, il y a trop peu de place.

L’origine des collections n’est pas toujours facile à retracer. Si une partie a été achetée par la Bibliothèque récemment, elle s’est d’abord constituée avec le fonds de Marguerite Durand, qui l’a créée en 1932, à partir de photos dont on ne sait pas toujours la provenance. Ainsi, j’ai été particulièrement impressionnée par les photos des communardes, sortes de « premières photos de police », prises alors qu’elles étaient arrêtées, et sur lesquelles quelqu’un-e a écrit, à la main, ce qu’il est advenu de Louise Michel et ses camarades (condamnée à être fusillée, peine commuée en travaux forcés, par ex…).

Une expo et un catalogue à ne pas manquer donc, et à aller voir éventuellement en plusieurs fois. Les notices qui accompagnent les photos sont très importantes, il faut prendre le temps de les lire, et prévoir d’avoir un peu de temps devant soi, pour se plonger dans une histoire qu’on a bien rarement vue en photos…merci donc à la Bibliothèque Marguerite Durand, à la galerie des Bibliothèques, à Annie Metz et Florence Rochefort, de les avoir rendues visibles…

S.G

Publicités

2 réflexions sur « « Photos, femmes, féminisme » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s