Lutte contre les violences sexuelles : ressources

Avec tout ce qu’on entend dire, ce qu’on lit sur la prostitution « choisie », en défense de l’adoption d’un statut pour les personnes prostituées, il est bon parfois d’avoir accès à certains documents…

Ainsi, ce document (il se télécharge en cliquant ici) par Pierrette Pape, du LEF, « l’abolition du système prostitutionnel, une affaire d’hommes ». A lire en particulier ce chiffre : 68% des personnes prostituées interrogées souffrent de syndrome de stress post-traumatique, observé aussi chez les victimes de torture, les combattants de guerre, ou les victimes d’inceste.

Parce que la répétition ne fait pas de mal, j’ai envie de partager avec vous une nouvelle fois le film « Pas à vendre » de Marie Vermeiren, (une des intervenantes dans le document ci-dessus), parce que là encore, tourné avec des personnes sorties du système prostitutionnel, il répond à toutes les questions que posent les militants de la dépénalisation du proxénétisme et du client prostitueur.

Sur un thème connexe, cette video aussi est à voir, de l’association « Le Monde à travers un regard », qui lutte contre l’inceste et la pédocriminalité,  très simple et percutante pour faire comprendre les conséquences sur les personnes victimes…pour qu’on ne dise plus ensuite avec la même désinvolture, que la prostitution c’est un choix, ou que les troubles alimentaires des jeunes filles c’est forcément un problème avec la mère…deux exemples parmi d’autres

Et j’en profite enfin pour annoncer la parution de l’ouvrage Le 4 février à 18 h, l’association Femmes pour le dire, Femmes pour agir (FDFA) et les éditions de l’Harmattan présentent l’ouvrage : « Violences envers les femmes : le NON des femmes handicapées », actes du colloque du 19 juin 2010, qui fera l’objet d’une présentation à la maison des Associations du 15ème arrondissement de Paris, vendredi à 18h.

Publicités

6 réflexions sur « Lutte contre les violences sexuelles : ressources »

  1. « C’est la parole qui est d’or : le silence, souvent, est de plomb ! – No es verdad que el silencio sea de oro, ..es de plomo : tomar la palabra si, es de oro ! – That speech is golden : silence often is lead !» (Hervé Bazin)

  2. Merci pour cet article
    Texte de mon intervention à l’Amicale du Nid le 15 décembre concernant les chiffres référencés sur violences et prostitution:
    Les situations prostitutionnelles sont multi-traumatiques avec des
    violences répétées et prolongées constituant de graves atteintes à
    l’intégrité psychique et physiques et aux droits fondamentaux de l’être
    humain, elles réifient les femmes en les transformant en marchandises
     c’est un processus d’emprise, de soumission, d’asservissement et de
    mise en esclavage par de multiples violences exercées le plus souvent
    depuis la petite enfance (maltraitance 59%, agression sexuelles dans
    l’enfance de 55% à 90%, étude de Mélissa Farley en 2003 (dans 9 pays et
    854 personnes prostituées) : 63% avec en moyenne 4 auteurs pour chaque
    enfant), la majorité des situations prostitutionnelles débutent avant 18 ans
    (moyenne 13-14 ans)
     pendant la situation prostitutionnelle des violences graves, fréquentes et
    répétées: 71% des personnes prostituées ont subis des violences physiques
    avec dommages corporels (clients, proxénètes), 63% ont subis des viols,
    64% ont été menacées avec des armes,75% ont été en situation de SDF à un
    moment de leur parcours, 89% veulent sortir de la prostitution
     Elles entraînent de graves troubles psychotraumatiques accompagnées
    de troubles de la personnalité très importants (dissociation,
    dépersonnalisation,décorporalisation, perte d’identité, anesthésie
    émotionnelle et physique, «robotisation»), 68% à 80 % d’état de stresspost-
    traumatique
    de nombreuses études montrent :
     que le taux d’antécédents de violences sexuelles chez les
    personnes prostituées est extrêmement important
     que la relation entre violences sexuelles et entrée en
    prostitution est évidente
     en 1978 aux États Unis à San Francisco, une étude montre
    que 80% des personnes prostituées enquêtées ont été
    victimes de violences sexuelles : 37% d’incestes, 33% de
    violences sexuelles, 60% de viols
     en 1981 aux États Unis une étude sur 200 des personnes
    prostituées montre que 60% avaient été maltraitées
    sexuellement à un âge moyen de 10 ans
     en 1986 aux États Unis une étude montre que 60 à 65%
    des personnes prostituées étudiées ont subi des violences
    sexuelles
    en 2003 une étude de Mélissa Farley (dans 9 pays et 854
    personnes prostituées) : 63% avec en moyenne 4
    auteurs pour chaque enfant), la majorité des
    situations prostitutionnelles débutent avant 18 ans
    (moyenne 13-14 ans)
     en 2008 une étude australienne montre que 75% des
    personnes prostituées ont subi des violences sexuelles
    avant 16 ans
     en mars 2010 le CFCV collectif féministe contre le viol
    montre dans une étude faite sur les 187 appels de
    personnes prostituées reçus à la permanence violsfemmes-
    informations de 1998 à fin 2007 que 100% ont
    été agressées sexuellement avant d’avoir été exposées
    à la prostitution. 402 agresseurs ont été dénombrés
    soi une moyenne de 2,15 agresseurs par victime
    Muriel Salmona

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s