Le 8 mars, un pont pour les femmes du monde entier…

Déjà, le 8 mars revient…je vais incessamment mettre en ligne un agenda plus approfondi, mais voici 3 événements dont j’ai envie de parler dès aujourd’hui.
D’abord, la manifestation annuelle. Elle aura lieu cette année le samedi précédant le 8 mars, le 5 donc, sur le Parvis du Trocadéro à Paris, autrement appelé…Parvis des « droits de l’Homme ». C’est là que le 26 août dernier, l’association des 40 ans avait -déjà- demandé qu’elle soit rebaptisée en place des droits des femmes et des hommes…on attend toujours…

Je saute à la fin du mois directement pour annoncer le toujours essentiel festival de films de femmes de Créteil, 33ème du nom qui change le style de ses affiches (et je m’en réjouis) et propose cette année en particulier un focus sur les films de femmes d’Europe du sud…et souligne, dans son dernier communiqué de presse, qu’il y aurait désormais une « French Touch » : « le désir des femmes, nous dit-on, de faire des images, aurait gagné sur celui d’être filmée… » une affirmation qui me laisse perplexe : 33 ans d’un festival qui soutient très activement la distribution de films faits par des femmes et qui pense que l’élément principal c’est « le désir des femmes »…il y a là pour moi un oxymore…si le manque de femmes dans la production de films, en particulier à la place de réalisatrice, n’était qu’un problème de désir, aurait-on, aurait-on toujours besoin de festivals de films de femmes…je laisse ceci à votre réflexion…à débattre du 25 mars au 3 avril 2011 à la Maison des Arts de Créteil.

Enfin, je viens de découvrir cette campagne internationale : « Join me on the Bridge », grâce à l’auteure de ce blog.

La campagne, organisée par Women for Women International, attire l’attention sur le tribut spécifique que paient les femmes à la guerre.

Avec ce chiffre : 70% des victimes de conflit seraient des civil-es, dont une majorité de femmes et d’enfants.

Zainab Salbi, la fondatrice de Women for Women International, explique que « dans le monde entier des femmes issues de communautés divisées ont choisi de se rassembler symboliquement sur des ponts afin de clamer d’une voix unie : « Non » à la guerre, et « Oui »
à la paix. »
L’an dernier, plus de 20 000 femmes avaient répondu à cet appel. Cette année, le dimanche 6 mars de 15h à 18h, un rassemblement aura lieu au Comptoir général, quai de Jemmapes. Ensuite, les participantes rejoindront un pont du Canal Saint-Martin.

Pour cette journée internationale des femmes, l’organisation publie également un document qui rappelle quelques faits et chiffres. J’en citerai deux, pour les sceptiques de l’utilité et du bien fondé de notre combat :

-La violence de genre tue ou handicape plus de femmes âgées de 15 à 44 ans que le cancer, la malaria, les accidents de la route et la guerre. (OMS, rapport sur la violence et la santé, 2000)

-Chaque année, 60 millions de filles sont agressées sexuellement à l’école ou en route pour l’école. (EQUATE Project, Management Systems International (MSI). Are schools safe havens for children? Examining school-related gender-based violence. USAID, October, 2008.)

Publicités

1 réflexion sur « Le 8 mars, un pont pour les femmes du monde entier… »

  1. Bonjour. En langue anglaise ou espagnole, on a choisi d’adapter l’adjectif Droits « humains » (derechos humanos / human rights). Moins compliqué que « droits des femmes et des hommes », ne pourrait-on proposer « Droits des gens » ou « Droits (des) Humains », charte des « Dignités humaines », des « Droits à la dignité pour tous »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s