Pour une vraie nouvelle politique contre la traite des êtres humains…

Ici et , la semaine dernière, j’ai beaucoup parlé de responsabilisation du client (des personnes prostituées). Tout ça parce que Roselyne Bachelot s’est prononcée pour, et que la mission parlementaire dirigée par Danielle Bousquet travaille sur la question. Je crois en la bonne foi de Roselyne Bachelot, qui a de vraies positions féministes. En revanche, je ne pense pas qu’une loi qui se contenterait de pénaliser le client, et qui serait mise en avant par l’actuel gouvernement de l’actuel Président de la République, pourrait être efficace.

Parce que c’est sous le ministère de l’Intérieur de ce futur Président que la loi sur le racolage passif a été votée. Elle est une catastrophe pour les personnes prostitutées, pour leur situation sanitaire et pour leur reconnaissance dans la société (je suis pour les droits sociaux, pour tous et toutes). Parce que c’est sous ce gouvernement qu’une loi absurde sur une question importante (burqa) a été votée. Parce que rien n’a été fait par ce gouvernement pour lutter contre les trafics, le proxénétisme et la traite des êtres humains. Parce que rien n’a été fait par ce gouvernement pour protéger les victimes de violences sexuelles et en particulier les enfants, dont la protection est en recul.

Parce que si la pénalisation du client était votée, même avec ce juste argument avancé par la ministre « Cette pénalisation aurait pour but avant tout de faire comprendre aux hommes qu’avoir recours à la prostitution, c’est entretenir la traite des êtres humains », :  -et c’est tout- avant 2012, on peut imaginer que ce ne serait pas une vraie loi à la suédoise qui serait mise en place.

« Le plus vieux métier du monde » (notion absurde, voir ici), dit-on pour la prostitution, n’est pas un métier, mais une pratique dissociative de survie, il faut changer la société pour éviter que des personnes (majoritairement des femmes) continuent d’y avoir recours. En réprimant fortement la traite des êtres humains en priorité, en luttant farouchement et avec des moyens (européens) contre le proxénétisme, ce qui passe par la responsabilisation du client (responsabilisation qui semble devoir passer par une amende pour être effective), ce qui passe par la prise en charge (la prosititution est une violence et il doit y avoir soins post-traumatiques dans l’immensissime majorité des cas) des presonnes prosti-tuées et le renversement de la honte, qui doit changer de camp. Je pense que ça vaut la peine d’attendre 2012, en espérant que les citoyen-nes iront massivement aux urnes pour dire non à la politique actuelle…

Et pour la route, je remets ici pour la x-ième fois le film de Marie Vermeiren, « Pas à vendre ».

et le lien vers cette mine de ressources pour les facebookien-nes

Donc,

Publicités

3 réflexions sur « Pour une vraie nouvelle politique contre la traite des êtres humains… »

  1. La prostitution n’est pas un métier comme les autres… C’est très souvent des dominants qui payent des dominés. Il est par exemple intéressant de voir que les femmes qui payent pour de la prostitution le font en général dans des pays comme la Thaïlande ou autre, donc quand elle sont en position de domination : femme blanche dominant un Thaïlandais.

    Cette loi de pénalisation du client part sur une bonne base, mais j’ai peur qu’elle complique la vie des prostituées.

    De manière générale, je pense que la prostitution ne sera abolie que quand on aura atteint l’égalité : ça passe surtout, donc par l’éducation… ou alors peut-être qu’il y aura une forme de prostitution « égalitaire » ? Je ne sais pas si c’est possible…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s