Une coordination féministe ? Contribution aux rencontres d’été

J’ai une proposition de discussion à mettre sur la table pour les rencontres féministes des 2 et 3 juillet (occasion pour moi de vous en parler si vous n’êtes pas au courant). 35 associations organisent des débats, des ateliers, des moments festifs pour sortir avec une déclaration commune. Cela sera à Evry, et on peut s’inscrire ici.

La profusion d’actions féministes depuis les 40 ans du mouvement, la prise en main d’internet par les mouvements féministes, avec l’explosion médiatique d’Osez le féminisme et suite aux remous de l’affaire DSK, est en soi une bonne nouvelle, certes. Mais c’est aussi symptômatique de notre société qui va trop vite, réagit de façon instantanée (et je parle aussi pour moi), et ne prend pas toujours le recul nécessaire.

Ainsi, ces dernières semaines, voire ces derniers jours, on a eu beaucoup de mobilisations, toutes aussi importantes les unes que les autres.
Manif contre le sexisme (par définition imprévisible), le lancement de Vie de meuf, le livre, la campagne « osez le clito« . Ca, ce n’est que pour OLF.

Mais aussi, la campagne du Lobby européen des femmes pour l’abolition de la prostitution, la campagne du CFCV contre le viol conjugal, la campagne -qui du coup passe malheureusement un peu inaperçue- pour qu’on parle des femmes dans le sport à la télé, les mobilisations pour l’égalité salariale, le suivi du comité de vigilance.

Tout ça, c’est super, mais n’y perd-on pas un peu en ne coordonnant pas nos actions ? Pour aller vite, on fait, on réagit, et on ne sait pas ce que sont en train de faire les autres ?

Du coup on se télescope, et même les féministes ne peuvent se tenir au courant de tout ? Alors imaginez la confusion dans la tête de celles et ceux qui ne s’y intéressent pas tous les jours ? Et c’est l’image qui prime et qui reste, l’image ou sa contestation, et le fond du message qui risque de passer inaperçu…

En résumé, je pense qu’il sera fondamental à Evry de discuter, ensemble, des moyens de mieux coordonner nos actions, d’avoir un agenda féministe. Il serait bien que toutes les associations représentant des courants du féminisme puissent y être, qu’on discute de savoir s’il faut utiliser les groupes collectifs existant pour le faire ou inventer de nouvelles façons… Cela sera particulièrement crucial si on veut porter nos revendications sur le devant de la scène d’une façon efficace à l’horizon de l’élection présidentielle !

Sandrine GOLDSCHMIDT

Publicités

2 réflexions sur « Une coordination féministe ? Contribution aux rencontres d’été »

  1. Pourquoi ne pas contacter dès maintenant, à votre initiative , les 35 représentantes des 35 associations participantes , pour une table ronde prévoyant une batterie de propositions incluant des liens transversaux de communication et de consultations systématiques, pour des actions concertées ? .
    table ronde ouverte aux auditrices (ou teurs) intéressées, naturellement
    Le regroupement et la complémantarité sont vitaux pour consolider l’élan actuel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s