Sortir du rang…et s’éloigner des braves gens…

Eva Joly, la candidate Europe Ecologie – les Verts, a proposé un défilé citoyen pour remplacer le défilé du 14 juillet. On peut ne pas être d’accord. Mais un certain nombre d’hommes politiques se sont couverts de honte en critiquant sa proposition. Et en premier lieu le premier ministre, qui a dit que la candidate « n’avait pas une culture française très ancienne » -parce qu’elle est française depuis 1967 et par alliance. Cela devrait être un motif de démission ! Parce que le premier ministre est là pour appliquer les valeurs républicaines, et que celles-ci ne devraient pas faire de différence entre citoyen-nes.

Penser que ce qui fait la force d’un pays, c’est la démonstration de la puissance de son armée, et la maintenir à tout prix parmi les plus puissantes du monde, est-ce ce qui nous amènera la paix et la cohésion nationale ?  Ce rite  du défilé militaire, est vieux de 131 ans donc de 1880. C’est dire qu’il n’a rien à voir avec la prise de la Bastille et la révolution, mais plutôt avec une époque où la guerre était dans toutes les têtes (celle de 1870), une époque où l’Alsace-Lorraine est aux mains de l’Empire. En tant qu’originaire d’Alsace et de Lorraine, pour avoir entendu ma famille avoir souffert de l’occupation allemande, j’imagine ce qu’à l’époque cela pouvait représenter  – entre autre d’ardeur revancharde, mais aussi d’espoir. Mais aujourd’hui, quelles sont donc ces valeurs que notre armée représente ? La gloire passée  ? La défense des opprimé-es dans le monde ?  

Au fait, à quoi sert l’armée ?

Aujourd’hui, non content d’avoir l’arme nucléaire, (3ème puissance  mondiale), notre pays est au 3ème rang des dépenses militaires(pour les pays où c’est connu) et au 13 ème rang des effectifs. Ses missions sont de préserver les intérêts vitaux de la France (le maintien de l’intégrité du territoire national, le libre exercice de la souveraineté et la protection de sa population et de ses ressortissants), de contribuer à la sécurité et à la défense de l’espace européen et méditerranéen et de contribuer aux actions en faveur de la paix et du droit international.

C’est dans ce dernier domaine qu’elle intervient -ou affirme intervenir le plus souvent, comme en Libye ou en Afghanistan, pour aller défendre ailleurs ces valeurs « universalistes » qu’elles proclame partout. En même temps, au sein de notre pays, depuis quelques années, les droits de celles et ceux qui viennent d’ailleurs sont bafoués. On se bat très loin contre des oppresseurs, mais on rejette celles et ceux qui les fuient, dès lors qu’ils s’approchent de nous.

Personnellement,  le 14 juillet, le défilé militaire, ça ne m’a jamais intéressée. C’est laid, les commentaires sont abscons, ça dure longtemps et cela représente des valeurs qui ne m’intéressent guère.  En 1940, avant qu’une résistance émerge et puisse l’emporter grâce à de Gaulle, le militarisme n’a pas empêché -puisqu’il y a eu capitulation rapide- des citoyen-nes français et des ressortissant-es étranger-es vivant sur le sol français, de subir la barbarie. Il n’a pas évité à ma famille de vivre dans  la clandestinité et la peur, pendant plus de 5 ans.

Puis ce pays  n’a pas su comprendre qu’il était temps que les autres peuples aient les mêmes droits à disposer d’eux mêmes que le peuple français qui s’était battu pour sa liberté (enfin, une infime minorité). Dans un pays universaliste qui a fait la révolution en 1789 et a inventé « les droits de l’homme », le fait de n’établir le suffrage universel qu’en 1945 pour la métropole, et de le refuser aux populations d‘origine des pays colonisés, n’encourage guère à donner des leçons au reste du monde. Et d’avoir tenté d’écraser dans le sang les soulèvement issus du principe « universel » du droit des peuples à disposer d’eux mêmes, plutôt que d’agir à temps de façon universaliste et démocratique (ce qui aurait été possible en Indochine, par exemple), n’est guère à son actif non plus.

Du coup, à entendre les propos infamants qui attaquent Eva Joly sur le fait qu’elle ne serait « pas assez française », qui parlent même de la renvoyer chez elle, je me dis que ce n’est pas un hasard. Il semblerait que ceux là même qui défendent cette démonstration de force (patriarcale, est-il besoin de le dire) sur les Champs-Elysées, sont dans une vrai lignée historique. Celle qui existe  depuis l’instauration de cette carte nationale d’identité de la honte. En fait, c’est toujours la même rengaine : on distingue les « bons et les mauvais » citoyens français, et dès qu’on est en situation de crise, on choisit, d’abord, ceux qui ne sont pas Français, puis, quand cela ne suffit, pas, ceux qui ne sont pas assez français, et on les désigne comme responsables de notre incapacité  à réinventer notre vie commune.

Et pourtant, une chose qu’on pourrait avoir apprise, c’est que ce n’est pas en restant droit dans ses bottes, et en défilant au garde-à-vous, qu’on invente des solutions. C’est plutôt en faisant un pas de côté, en regardant au-delà de soi, en accueillant la contradiction et la différence. 

Du coup, moi je trouve que la candidature d’Eva Joly, c’est une extrêmement bonne nouvelle pour la France. Et la force de l’hostilité et de l’insanité des réactions à sa proposition, montre bien qu’elle a touché un point essentiel : il n’y a qu’en sortant du rang et en cherchant des solutions nouvelles plutôt qu’en s’accrochant à une histoire qui n’est pas toujours glorieuse qu’on pourra faire avancer ce pays.

Pour finir, deux petites références essentielles.
Cette phrase de Kafka, trouvée sur Facebook : « Défilé patriotique… ces défilés sont l’un des plus répugnants phénomènes qui accompagnent accessoirement la guerre. »

Et surtout, la chanson de Brassens,  « la mauvaise réputation », ce chef d’oeuvre (c’était la seule chanson que je connaissais par coeur !) tellement d’actualité. Et en entendant les critiques d’Eva Joly, on ne peut s’empêcher de penser au dernier couplet :

« Pas besoin d’être Jérémie,

pour d’viner le sort qui m’est promis. 

Dès qu’ils trouvent une corde à leur goût,

ils me la passeront au cou »

Publicités

4 réflexions sur « Sortir du rang…et s’éloigner des braves gens… »

  1. défilé militaire du 14 juillet, gay pride, carnavals festifs où des femmes peu vêtues dansent dans les rues… tout est patriarcal et rien ne me fait rêver.

    la vraie vie est ailleurs

    merci à Eva Joly d’avoir agité le bocal et carton rouge pour Fillon !!!

    merci, je partage l’article

  2. Cet article est remarquable.
    Il faut se mobiliser contre cette guignolade de défilé militaire et inventer autre chose au même moment qui réunisse le peuple.
    Evelyne

  3. je suis plus très intéressée par cette politique d’aujourd’hui; mais je suis en total accord avec ton article. Ces donneurs de leçons feraient bien de réviser les leurs. Aujourd’hui qui peut dire qu’il est français de pure souche. et est ce une bonne chose. vive le melange quand il est choisi et consenti. c’est par ce mélange que nous avons évolué et que nous pourrons le faire encore. vive le respect, la diversité et les femmes bien sur

  4. bonjour,

    je me faisais une réflexion…
    1870 : armée défaite
    1914 : armée défaite
    1939 : armée défaite
    depuis, conflits sur d’autres « théâtres d’opérations » (rien que le mot théâtre en dit long sur la façon dont on nous vend les guerres à l’extérieur) et je peine à trouver une « victoire »…

    Sans rire, elle nous coûte cher et ne sert qu’à une seule chose, être membre permanent au conseil de sécurité de l’onu (car elle est le support indispensable à notre arme nucléaire = un siège)

    Quant au défilé du 14 juillet, il s’agit de montrer ses muscles non ? très masculin comme attitude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s