Sortie « d’un troussage de domestique » et autres textes références

Aujourd’hui sort un livre qui s’annonce déjà comme une référence, celui, coordonné* par Christine Delphy,  : « un troussage de domestique ».

Le site « les mots sont importants » en a publié hier l’introduction titrée « DSK : c’est le plus grand des voleurs, oui mais c’est un Gentleman  »par Christine Delphy hier, le texte a déjà tourné partout sur les réseaux, fondamental.

Avec cette citation qui vient mettre les mots sur un ressenti, et qui souligne que l’affaire DSK est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

« Aujourd’hui, des femmes parlent de violences sexuelles qu’elles n’ont jamais dites, qu’elles taisaient depuis dix, vingt, trente ans. En France l’« affaire DSK aurait été étouffée. Quand les intellectuels médiatiques disent que l’étouffement des scandales est la condition de l’« harmonie entre les sexes », ces femmes savent, elles, que c’est l’étouffement qui est scandaleux ; elles paient tous les jours de leur vie le silence que cette société leur a imposé. »

Autre phrase de cette introduction, particulièrement percutante :« Cette culture de l’impunité, c’est la culture d’une société qui dénie aux femmes, à la moitié de la population, la -jouissance de ses droits fondamentaux : le droit que leurs plaintes soient enregistrées par la police, que leur parole soit prise au sérieux ; le droit que leurs libertésont celle d’aller et venir où elles veulent-soient protégées, comme celles des hommes. C’est ça le rôle de la police et de la justice »

Elle me fait penser à cette phrase de l’américaine Andrea Dworkin, qu’on m’a fait suivre récemment : « WOMAN IS NOT BORN: SHE IS MADE. IN HER MAKING, HER HUMANITY IS DESTROYED. SHE BECOMES SYMBOL OF THIS, SYMBOL OF THAT: MOTHER OF EARTH, SLUT OF THE UNIVERSE; BUT SHE NEVER BECOMES HERSELF BECAUSE IT IS FORBIDDEN FOR HER TO DO SO. » On ne naît pas femme. on le devient. Dans son devenir, son humanité est détruite, elle devient le symbole de ceci, de cela : mère de la terre, pute de l’univers; mais elle ne devient jamais elle-même parce qu’on le lui interdit ».

Cette citation est citée de cet article en anglais, qui présent Andrea Dworkin, militante et auteure féministe radicale américaine.

*Ce livre rassemble des articles de Clémentine Autain, Jenny Brown, Mona Chollet, Sophie Courval, Christine Delphy, Rokhaya Diallo, Béatrice Gamba, Michelle Guerci, Gisèle Halimi, Christelle Hamel, Natacha Henry, Sabine Lambert, Titiou Lecoq, Claire Levenson, Mademoiselle, Marie Papin, Emmanuelle Piet, Audrey Pulvar, Joan W. Scott, Sylvie Tissot, les TumulTueuses, Najate Zouggari.

Vous pouvez continuer à souscrire à notre manifeste « Pas de justice, pas de paix« , qui a déja recueilli 650 signatures. Pour les personnes qui n’auraient pas d’adresse internet, elles peuvent écrire à adiredelles@gmail.com et nous ferons une liste séparée de soutien qui sera publiée.

Enfin, je cite cet article, on est dans le sujet puisqu’il s’agit toujours du système de domination patriarcale, qui est aussi le système prostitueur, pour remettre les pendules à l’heure sur la manipulation des mots…« abolition n’est pas prohibition »

Publicités

2 réflexions sur « Sortie « d’un troussage de domestique » et autres textes références »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s