A dire d’elle ;-)

Aujourd’hui, je me détourne de mes sujets habituels pour ne me concentrer que sur elle…quoi que.

Elle a 10 ans aujourd’hui, 10 ans de bonheur…car c’était bien un pari, bien plus grand que celui de Pascal, le pari inouï de mettre un enfant au monde.
A peine 5 jours après sa naissance, le monde d’ailleurs « changeait ». Virage du siècle, un peu comme si l’histoire ne lâchait pas cette famille… 1870, 1939, septembre 2001…un peu trop conscience de l’inconscience du monde…

Depuis le monde ne s’est pas amélioré -loin de là- mais le mien est un peu plus beau…

Bien sûr ce n’est pas que pour elle, mais c’est aussi pour elle, pour ce total abandon entre nos mains des bébés puis des enfants en construction, en quête de sécurité, de repères, bien obligé-es de faire confiance, cet abandon qui nous rend tellement responsables et exige de nous la plus grande vigilance, que je continuerai à me battre pour que les enfants aient le droit à un avenir, à une vie la moins gâchée possible dès le départ par l’inconscience humaine…

Publicités

8 réflexions sur « A dire d’elle ;-) »

  1. Celle née avant 1870 allait subir une première déflagration aujourd’hui bien oubliée mais pas du côté de Sedan par exemple. Puis la même et/ou la suivante allaient être déchirées par 14-18. Toujours la même et/ou la suivante plus la dernière, retrouvaient la guerre mais en plus sanglant, en plus sordide, en plus morbide encore de 40 à 45…
    Sans parler des guerres coloniales, y compris l’Algérie.
    Alors ce constat objectif : l’Europe sur laquelle on crache si volontiers, épargne au moins aux bébés d’aujourd’hui cette répétition mortifère des guerres sur notre partie du vieux continent. Une fausse fatalité a été mise aux objets néfastes et perdus.
    Ce qui n’occulte en rien tous les autres conflits, quelle que soit leur forme.
    Mais un progrès, c’est à saluer aussi, non ?

  2. Bonsoir Sandrine,
    oui, les féministes moins que quiconque ne doivent abandonner les enfants à leur oppression. Je conseille à toutes, du fond de mon coeur d’enfant abandonnée, le livre de
    Christiane ROCHEFORT
    Les Enfants D’Abord. De tous les opprimés doués de parole, les enfants sont les plus muets. 1976.

  3. Il est doux de croire que l’on est plus vigilant aujourd’hui qu’hier. Il est dur de découvrir que ce n’est pas toujours le cas et que malgré l’amour on ne peut pas tout entendre, comprendre ni prévoir. Mais par-dessus tout il est indispensable de se battre et de continuer de croire en l’utilité de cette action. Bravo pour tous tes combats Sandrine. Et un hommage appuyé à ta magnifique « elle » toujours plus « elle ».

  4. Joyeux anniversaire à cette vive étoile qui éclaire déjà les nuits de leur monde, en troublant l’obscurité, résistante par sa juste flamme à leurs ténèbres immonde, et qui récolte dans sa course vers l’éternité, l’âmoure sorore de sa mère et de soeurs enchantées…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s