Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité

En ce jour anniversaire de la libération d’Auschwitz, que vous raconte ici Melanie, je n’ai pas le temps de vous livrer une longue réflexion sur la mémoire. Mais je voudrais que cette journée prenne tout sons sens en évoquant ce que la mémoire de la Shoah nous impose : une vigilance extrême pour tout ce qui constitue des crimes contre l’humanité, tellement intolérables à la vue et à l’écoute qu’on cherche à les dissimuler. Ainsi, les massacres de l’histoire et l’élimination systématique de populations (en Amérique, en Asie, en Europe, en Afrique, en Océanie -partout), la mise en esclavage d’autres, parce que celui qui massacrait s’estimait en droit de le faire parce que supérieur ou en prétendant que l’autre constituait un danger pour soi, l’appropriation d’être humains et de son environnement par l’espèce humaine,  tout cela doit être réfléchi, décortiqué, dénoncé. Tout comme  le viol et le meurtre, ainsi que l’esclavage sexuel et économique (travail non rémunéré ni valorisé) des femmes, et des enfants, devra un jour être reconnu pour ce qu’il est…un crime contre l’humanité.

S.G

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s