Guéant a de l’avenir

Ces dernières semaines, je me disais que finalement, on n’allait peut-être pas vivre les 5 prochaines années sous Sarkozy II.

Mais depuis que Guéant a sorti sa gouttième ignominie (qui fait déborder le vase), je me dis que peut-être, si. D’autant qu’il en a rajouté avec « le problème, c’est la religion musulmane ». Ensuite, le PS a dit que c’était le genre de déclaration qui menait aux camps de concentration. Puis les députés UMP sont sortis de l’hémicyle.

Donc, ça veut dire qu’ils soutiennent Guéant. Et ils ne sont pas les seuls. J’ai l’impression qu’il y a un truc que la gauche humaniste ne comprend pas. C’était le sens de mon article l’autre jour.  Nous sommes en crise, les Françaises et les Français la ressentent, par le chômage, la précarité croissante en particulier pour les femmes, la stagnation des salaires, la souffrance au travail née de la désagrégation volontaire du lien humain en son sein, enfin de l’absence de perspectives d’amélioration.

Du coup, il nous faut réaliser qu’ils et elles sont très très nombreux à ne pas s’offusquer du tout des propos de Guéant. Il y a 20 ans, quand c’était Jean-Marie Le Pen qui tenait des propos du genre, toute la droite se rebellait en disant « nous, jamais ». Aujourd’hui, c’est la droite dans son entier (enfin, celle qui domine et est au pouvoir, les autres on ne les entend pas), qui laisse le ministre de l’Intérieur dire des choses pareilles. Et surtout, il y a de très nombreux français qui pensent pareil. Dans nos milieux militants de gauche, féministe, ils sont -peut-être pas- et encore. Mais dans le reste de la société, peu de gens sont choqués par de tels propos.

Alors nous, à gauche, on peut pousser des cris d’orfraie, ce Guéant là va finir par faire gagner Sarkozy. Et il va recommencer, jusqu’à ce que la gauche ne soit plus obsédée que par ça et n’existe plus « qu’en réaction » à.

Je n’ai pas vraiment la solution, parce que c’est un piège dans lequel il est difficile de ne pas tomber, parce qu’on ne peut pas non plus « laisser dire ». Mais quelque part au fond de moi, je me dis qu’une fois qu’on depuis l’été 2010, que l’article 1 de notre constitution a été bafoué avec la politique contre les roms, on sait à qui on a affaire.

L’alternative qu’il nous faut peut-être proposer, c’est : pour sortir de la crise, faisons des choses ensemble, construisons ensemble. Et pourquoi pas, comme la gauche le fait en ce moment (Mélenchon d’abord, Hollande moins), incriminer « la finance ». C’est un ennemi invisible qui au moins ne souffrira pas des conséquences quotidiennes du racisme de moins en moins latent et de plus en plus visible de la société.

Même si je pense que c’est largement un ennemi imaginaire…ou au moins un élément d’un système plus large. C’est encore une « cause » facile trouvée aux malheurs de notre société. Parce que le système financier ne peut pas être le seul en cause. C’est la société toute entière qui doit s’impliquer, se retrousser les manches, se remettre en cause, pour dire que par d’autres rapports humains, au sein de la famille, de l’entreprise, dans la rue, en politique, fondés sur le souci de l’autre, et de son environnement, (un souci de l’autre qui est la recherche du mieux non pas pour soi seul mais pour chaque individu et son écosystème), qu’on peut essayer de changer les choses.

La sortie de crise ne viendra pas d’une politique « contre », mais d’une politique avec, chacun et chacune, ensemble. J’espère qu’il ne faudra pas passer par un nouveau drame humain de l’ampleur que ceux que l’Europe et le monde ont connu au XXème siècle pour le comprendre…

Et le premier pas pour éviter ça, c’est les urnes, en avril-mai, pour faire mentir mon titre !

Sandrine GOLDSCHMIDT

Publicités

14 réflexions sur « Guéant a de l’avenir »

  1. Bravo Sandrine, encore une fois tu as tout dit et bien.
    Malheureusement pour la voie démocratique, seul Mélanchon semble à même de bousculer cette folie inhumaine…

  2. Il faut prendre garde et garder notre sang-froid. Ne tombons pas dans ce piège tendu par la droite : condamnons avec énergie, mais surtout concentrons-nous sur le débat concernant les préoccupations vitales des français, c’est-à-dire, Sandrine, comme tu le dis « le chômage, la précarité croissante en particulier pour les femmes, la stagnation des salaires, la souffrance au travail née de la désagrégation volontaire du lien humain en son sein, enfin de l’absence de perspectives d’amélioration. »

    Gardons le cap !

  3. C’est encore une fois ridicule, la gauche n’est pas humaniste et la droite n’est pas bonne en économiste…Là aussi tu es dans le cliché que tu condamnes. J’ai voté Sarkozy et je revoterai encore pour lui car:
    Il sauve l’honneur de la France au Rwanda que Mitterand et sa clique avaient bafoué en soutenant et armant les bras des génocidaires
    Il donne une loi qui nous permettra de combattre sur le sol français le génocide des Tutsi
    Il redonne une dignité au Arméniens avec courage car il est seul face aux éconimistes
    Il va au front contre les dictateurs arabes
    Il ne crache pas sur les juifs et israël comme le front de gauche sous couvert d' »antisionisme »
    Il met au pouvoir des femmes de valeur et c’est contesté par son camp c’est pour cela qu’elles sautent régulièrement….Alors Géant…des mots pas des actes. Mélanchon est dangeureux autant que Le pen. C’est la même haine elle se manifeste différemment. Et oui, je pense que l’on n’est pas loin d’un nouveau génocide, toutes les bases y sont.

    1. je n’ai absolument pas dit que la gauche était humaniste et la droite bonne en économie. Je dis que le bouc émissaire de la droite était des gens identifiés, et que ceux de la gauche était « la finance ». Je ne dis pas non plus de bien du front de gauche.
      …je veux bien que tu trouves mon argumentation ridicule, mais alors lis-moi vraiment s’il te plaît.

    2. quant à voter Sarkozy, si tu penses que les actes de Guéant vis-à-vis des femmes, des musulmans et des roms et étranger n’en sont pas depuis deux ans…
      C’est plus facile de reconnaître symboliquement ce qui a été fait par les autres que d’agir avec humanité aujourd’hui avec les gens qui en ont besoin, parce qu’ils et souvent elles sont pauvres, sans papiers, en danger et rejeté-es.

    3. Je veux relever uniquement cet argument:
      « Il met au pouvoir des femmes de valeur et c’est contesté par son camp c’est pour cela qu’elles sautent régulièrement… » Oui, il y a à droite des femmes de valeur, mais s’agissant du gouvernement on est passé de 46 % de ministres femmes dans le premier gouvernement Fillon à 34% dans le gouvernement Fillon version 2010. Attribuer cette baisse quasi continue à l’entourage de Sarkozy et non à lui-même renvoie au vieil argument de la Monarchie (et des régimes autocratiques en général): « le roi est bon, mais il est mal entouré »…
      Quant aux investitures UMP pour les prochaines législatives, on est tellement loin de la parité, que certaines femmes politiques de l’UMP envisagent des candidatures dissidentes, une première dans ce parti !

  4. Parfaitement exact et pertinent. Cette droite là est loin d’être bête. Ils attaquent sur les thèmes où la gauche est floue et c’est de bonne guerre.

  5. Pour moi ça sera FDGauche ! La droite c’est ridiculisée avec ce gouvernement … Quand à la droite Républicaine où est elle ?

  6. Si Guéant « a de l’avenir » (j’espère que non, personnellement) c’est parce que la gauche ne semble pas savoir quoi faire d’autre que de nous jouer son couplet périodique sur l’islamophobie pendant que des gens, islamiste ou pas, blanc ou pas, né en France ou pas, etc… se demandent comment vivre avec 650 euros par mois mais cette question semble bien moins intéressante pour la « gauche ». C’est tendre le bâton pour se faire battre à commencer par le FN et pour finir par l’UMP.
    Si l’on souhaite la solidarité, il serait bon de ne pas débattre du racisme mais de questions qui touchent tout le monde.
    Si du moins on est vraiment de gauche…(pour moi Hollande ne l’est pas vraiment, on l’aura compris).

  7. Malheureusement, l’intolérance est tellement banalisée qu’effectivement, de tels propos ne choquent plus grand-monde. Après, faut-il les tolérer et encourager Mr Guéant dans ses tentatives de siphonner l’électorat du FN ? Non. Je comprends la réaction du député, mais malheureusement, il aurait été plus sage de répondre avec une boutade en arguant qu’il y a tellement mieux à faire actuellement que de taper encore et toujours sur les musulmans.
    Sur internet surtout, les gens se lâchent, et c’est un spectacle désolant : « retourne dans ton pays », « arabes de merde » et autres joyeusetés, je vois ce genre de propos tellement souvent… Dès qu’il y a un problème en France, c’est la faute des minorités, dès qu’il y a un crime, c’est forcément un « basané » qui l’a commis (d’ailleurs c’est toujours drôle de voir les médias se planter parfois en extrapolant sur l’identité dudit criminel). Tout ça m’exaspère, au plus haut point. Combien de milliers d’années d’humanité et de soit-disant progrès pour adopter encore et toujours la même attitude abjecte envers autrui ?

  8. « C’est la société toute entière qui doit s’impliquer, se retrousser les manches, se remettre en cause, pour dire que par d’autres rapports humains, au sein de la famille, de l’entreprise, dans la rue, en politique, fondés sur le souci de l’autre, et de son environnement, (un souci de l’autre qui est la recherche du mieux non pas pour soi seul mais pour chaque individu et son écosystème), qu’on peut essayer de changer les choses. » (Sandrine Goldschimdt)

    Je signe à côté d’elle cette axe de véritable réflexion.

    Sarkosy a lui-même a exigé qu’on le juge sur ses résultats : no more comment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s