Nounous à domicile : « les prolétaires de la mondialisation »

« Prolétaires de la mondialisation », c’est ainsi que Caroline Ibos appelle les femmes qui migrent pour venir garder les enfants des familles riches des pays riches. Son livre est passionnant. A mon avis, on ne peut vouloir une politique d’égalité professionnelle sans se pencher sur la question de l’accueil et le traitement qu’on fait à ces femmes migrantes qui viennent s’occuper avec compétence des personnes de nos entourages qui ont le plus besoin de soin et d’humain : les enfants et les personnes âgées dépendantes. J’en ai fait un dossier sur cnikel enquête dans un point de vue « qui gardera nos enfants ? », un édito et une chronique qui fait un résumé de l’ouvrage :

http://www.cnikel.com/services-a-la-personne/enquete/garde-enfant/caroline-ibos

http://www.cnikel.com/services-a-la-personne/enquete/qui-gardera-nos-enfants-caroline-ibos

http://www.cnikel.com/services-a-la-personne/enquete/caroline-ibos-reecrit-la-couleur-des-sentiments

Publicités

4 réflexions sur « Nounous à domicile : « les prolétaires de la mondialisation » »

  1. Je viens de lire les deux notes que tu as publiées sur l’autre site: merci pour ces compte-rendus.
    Il y a matière à approfondir. Ainsi, tu parles de femmes que l’on « fait venir » (en France). J’aimerais savoir si dans le bouquin est détaillée la modalité de cette entreprise (du visa, du voyage, du placement en telle ou telle famille). Où et comment ces femmes, ivoiriennes en l’occurence, ont-elles trouvé ces débauchés?
    Secundo, je connais un peu les arrangements des « jeunes filles au pair ». Je me demande si la catégorie « ethnique » ou couleur de la peau joue, et à quels niveaux (par ex on peut se poser la question d’une immigration choisie en fonction de critères de sexe et de « race » dès cette étape).
    Tercio: la question de fond est la discrimination, légalement parlant, posée par cette chaîne du « care ». Pourquoi ces offres de travail sont réservées aux seules femmes?
    Enfin un éclairage sur les personnes qui s’occupent des personnes âgées ou malades serait le bienvenu. Retrouve-t-on des mécanismes similaires (assignation de ce créneau d’embauche aux personnes étrangères, femmes)?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s