Autour du 8 mars : l’égalité en marche, la justice en ligne de mire

Le 8 mars arrive. Le jour dit, on se bouchera les oreilles pour ne pas recevoir des fleurs…

Et même nous devrions faire la grève, comme à Toulouse, et dans le monde entier, comme l’explique le site 8 mars online...l’appel à la grève existe depuis 2000 ! A Toulouse donc, une manifestation à 14h place Jeanne d’Arc

Et on participera à la manifestation à l’appel du CNDF, à partir de 19heures…rendez-vous Bastille !

Ensuite, on pourra aller pour celles qui le souhaitent à la marche de nuit non mixte, rendez-vous 20h30. Je coupe court à tout commentaire. Non-mixte, parce que les femmes y revendiquent le droit de pouvoir circuler en sécurité la nuit. Que les hommes qui se sentent exclus se rassurent : ils peuvent nous soutenir, en relayant l’info et en applaudissant, et en organisant des actions auprès de ceux de leurs pairs qui ne nous laissent pas en paix la nuit pour les convaincre de nous laisser vivre…

Mais le 8 mars, c’est aussi beaucoup d’événements, avant et après.

Avec, le 7 mars à 18h30, cette soirée d’interpellation des candidat-e-s organisée par les 45 associations féministes réunies dans « féministes en mouvements« . Je vous en reparlerai aussi avec la sortie du manifeste « mais qu’est-ce qu’elles veulent encore », livre-résultat des rencontres féministes d’Evry en juillet dernier. L’idée est donc de placer l’égalité au coeur de la campagne, de faire pression pour que le jour venu, des moyens -au travers en premier lieu d’un ministère- soient donnés.

Juste avant, le débat public organisé par l’Assemblée des femmes de Paris à l’Hôtel de l’Industrie, 4 place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris. C’est à partir de 14h, avec 3 tables rondes autour des contributeur-e-s à l’ouvrage collectif femmes-hommes enfin l’égalité ? Le programme ici : 120307_pg_assfem

Le 6 mars, un colloque est organisé par la mairie à la Bellevilloise de 10 heures à 19 heures, intitulé : « enjeux de l’égalité, enjeux du féminisme ». Il faut s’inscrire avant le 2 mars à cette adresse : 8mars.sg@paris.fr. Vous pouvez télécharger le programme ici : 120306_pg_mairieparis.

Le 6 mars également, mais dans la matinée à Sciences-po, un colloque de Presages « égalité femmes-hommes et partage du pouvoir économique ». Pour en savoir plus, sur le site du programme PRESAGES

Le 6 mars toujours -décidément- , Ciné-débat sur la prostitution à Saint-Germain-en-Laye organisé par le Mouvement du Nid autour du film « Slovenian Girl ».

Au Cinéma C2L – 25 rue Vieux Marché – 78100 Saint Germain en Laye. Le programme complet ici : 120306_mvtdunid

Bon, mais j’arrête ici mes « parisienneries », et si vous voulez les connaître toutes, rendez-vous sur le site du centre Hubertine Auclert, dont l’agenda est beaucoup plus complet.

Et je pars pour ailleurs en France…

En commençant par Lyon, avec une expo photo « on ne naît pas femme on le devient » par Marie-Hélène Le Ny. L’expo est déjà ouverte, vernissage le 1er mars et elle dure jusqu’au 10. C’est à la Bibliothèque du 1er rue Saint-Polycarpe.  Voici, par l’auteure-photographe, de quoi il s’agit : « Ce sont les représentations du féminin qui m’interrogent aujourd’hui, leur formatage agressif est souvent caricatural et réducteur. J’ai donc choisi de réaliser des portraits dépouillés de tout artifice, en noir & blanc et en studio, offrant le même espace neutre à chacune afin de focaliser l’attention sur des personnes humaine – des alter-égaux, et non sur des contextes sociaux. Elles sont près de 200, de 9 à 90 ans, de toutes origines et des cinq continents, à avoir répondu à ma proposition.« 

Si vous avez l’occasion de la voir, n’hésitez pas à me faire part de vos impressions !

A Nancy, le 8 à 18h30, l’antenne locale d’Osez le féminisme organise un flash mob et donne le programme dans la région, à consulter ici.

A Strasbourg aura lieu une conférence avec pour invitée spéciale Gisèle Halimi au Parlement européen (salle Louise Weiss) sur le thème : 100 ans de lutte pour l’égalité des sexes.

A Toulouse, le 8 mars, ce sera la grève des femmes, donc, mais il y aura aussi une projection le 7 mars au cinéma ABC du film d’Emmanuelle de Riedmatten sur Carole Roussopoulos (21h) ainsi que de « Liberté, ô mon Egypte » de Sabreen Bint Loula à 19h.

A Rennes, des manifestations pendant tout le mois de mars (programme ici) dont le 8 de 14h30 à 20h : à la rencontre des associations et partenaires rennais qui agissent en faveur des femmes. Forum organisé par la Ville de Rennes en partenariat avec le CIDFF 35. Halle Martenot – Place des Lices (métro Sainte-Anne).

Et enfin Marseille, où j’aurai l’honneur de participer à une table-ronde sur le thème la place des femmes dans l’art contemporain, dans le cadre d’une expo qui s’annonce très belle et fera la place à des créatices contemporaines marseillaises : + d’infos ici.

Et pour finir, je reviens une minute à Paris pour parler de l’inauguration, le 8 mars au matin, d’une plaque en l’honneur de Madeleine Pelletier, ( 1874-1939), militante féministe et 1ère femme diplômée en psychiatrie en France. Une Plaque à son nom sera dévoilée au 80-82 Gergovie Paris 14e. Suffragiste, pro-avortement et pratiquant elle-même des avortements, refusant la sexualisation des individus : Voici ce qu’en dit Wikipedia : « Ces actions ont été vues comme un attentat porté contre l’identité sexuelle. En écrivant de la manière dont elle s’habillait, elle a dit : « je montrerai les miens [les seins] dès que les hommes commenceront à s’habiller avec une sorte de pantalon qui montre leur …» »

Voilà, une de nos grandes figure historique, ce n’est que justice que cet hommage qui lui est rendu. Rendre la justice, ce sera aussi dans notre ligne de mire en ce mois de mars. Rendez-vous très bientôt pour dire avec nous : « Pas de justice, pas de paix »! .

 

 

Publicités

8 réflexions sur « Autour du 8 mars : l’égalité en marche, la justice en ligne de mire »

  1. Bonjour Sandrine,

    J’irais volontiers suivre la table ronde à Marseille sur la place des femmes dans l’art contemporain. Mais le lien que vous donnez présente bien l’exposition : « Contemporaines par la Collective et Saffir galerie nomade à Marseille » sans informer sur cette table ronde. Quant au lien en fin de cet article sur le site , il est apparemment pourri.

    Pouvez-vous me donner des précisions?

    1. Voila, c’est à la friche de la belle de mai, 17h 19h le 17 mars
      CONTEMPORAINES – TABLE RONDE ” LE RÔLE ET LA PLACE DE LA FEMME DANS LA CRÉATION CONTEMPORAINE”

      Aux Grandes Tables de la Friche de la Belle de Mai samedi 17 mars de 17 à 19h dans le cadre de « Contemporaines », programmation mise en place avec La Collective

      “J’avais à peine 18 ou 19 ans quand j’ai découvert les Guerilla Girls*. Au-delà de la drôlerie de la mise en scène de leurs personnages de femmes artistes, je pris conscience que, si à l’Université ou au sein des Ecole des Beaux Arts, les femmes étaient nombreuses, il n’en était pas de même au sein du monde de l’art en tant qu’artistes ou professionnelles de l’art, au-delà de la posture traditionnelle du modèle … L’exposition “Elles@CentrePompidou” a fait, à mon sens, date en ce qu’elle a démontré l’importance de la création des artistes femmes. Toutefois, nous sommes en droit de nous demander “Et après ?”. La parité en tant que telle ne m’intéresse pas, voire m’exaspère. Et pourtant … Voilà ce dont cette table ronde traitera, ou pas !

      La parole sera donnée à

      Françoise Donadieu, écrivaine, membre du comité de rédaction de la revue des archers et de la revue Phoenix
      Sandrine Goldschmidt, organisatrice du Festival « Femmes en résistance »
      Didier Gourvennec-Ogor, directeur de la galerie Gourvennec-Ogor
      Patricia Guanel, danseuse contemporaine, Cie « le rêve de la soie »
      Nathalie Heinich, sociologue , directrice de recherche au CNRS et au Centre de recherche des arts et du langage
      Sonia Jossifort, Administratrice de – H/F Île-de-France, association pour la parité dans les domaines de l’art et de la culture; Consultante en projets culturels liés au cinéma
      Lydie Marchi, directrice de SAFFIR, galerie nomade et co-fondatrice de La Ruche
      Jean-François Pascal, directeur de la galerie Paradis Marseille & co-fondateur de La Ruche (Belle de Mai)
      Françoise Sémiramoth, plasticienne à l’origine du projet “Contemporaines”

      mais aussi au public par la mise en place d’un micro tournant.”

      Lydie Marchi, Directrice de SAFFIR, galerie nomade

      *Ornées de masque de gorille, de mains velues, ces artistes revendiquent une égalité de traitement des femmes et des personnes de couleur dans les arts. Les Guerilla Girls sont des féministes radicales. Anonymes, elles ont fondé ce mouvement en 1985 à New York. Elles adoptent des prénoms de femmes artistes mortes pour signer leurs actes militants.”

  2. Bonjour,
    Le programme annoncé pour Nancy est celui de l’année dernière !
    Il est néanmoins probable que l’on fasse une flashmob (encore !), avec d’autres associations nancéiennes, mais ce n’est pas encore validé.
    En tout cas, nous sommes ravies que vous vous intéressiez à ce qu’on fait ici. 🙂 On vous donnera le vrai programme quand il sera définitif !
    Amitiés féministes,
    Hélène d’OLF 54

  3. Tout cela est impressionnant et remarquable !
    Je participe de loin à cette fête de combat et de révolution pacifique.

    Je ne me rendais vraiment pas compte de tout ce que vous avez mis en marche, en France, c’est TOP !

    Cela me réconcilie avec l’époque que nous vivons.
    Habitant pas trop loin de la frontière nord de la France (Belgique), je pose la question de savoir si du matériel, comme des affiches, principalement, pouvait être distribué ici ou sur Maubeuge, ou si vous avez des antennes avec des assos féministes belges dont vous connaîtriez les programmes.
    Mais, bon, à moi de faire les recherches concernant la Belgique.
    Really nice !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s