Dans une semaine, manifestation très importante à Paris : STOP à l’inceste et la pédocriminalité

J’ai bien conscience qu’en ce moment, les sujets sont un peu graves sur A dire d’elles…mais, si on ne regarde pas le monde en face la semaine du 8 mars et avant les élections à venir, comment avancer ? Alors, aujourd’hui, c’est toujours de viols dont je vais vous parler, de viols sur lesquels la société essaie encore plus de fermer les yeux pour ne pas en voir l’horreur, ceux de l’inceste et la pédocriminalité. Pour vous encourager à venir manifester le 10 mars prochain à partir de 13h30 à Bastille. Voici le texte de l’appel :

« Il est temps d’élever nos voix !
Il est de notre responsabilité à toutes et à tous de protéger nos enfants des violences sexuelles.

Encore combien d’années allons nous devoir subir?!
L’état complice de l’inceste et de la pedocriminalité, ça suffit !

Nous demandons à toutes les associations concernées, aux médias, aux victimes, aux proches, aux citoyens(nes) sensibilisés par ce fléau d’être présents le 10 mars !

C’est le moment ! Organisez-vous ! Mobilisez-vous ! Et regroupons-nous ! »

C’est tout le principe du viol et des violences exercées par des humains sur d’autres humains, en l’occurence une grande majorité d’hommes sur une grande majorité de femmes et d’enfants : commettre un crime contre plus faible que soi, contre qui on peut manipuler, contre qui ne peut pas se défendre, pour posséder l’autre. Et assurer son impunité. Ainsi, les enfants ne peuvent pas porter plainte. Ils ne peuvent même pas parler, puisqu’on les réduit au silence. Les agresseurs les intimident et leur font du chantage. Les entourages ne les croient pas.

A l’âge adulte, c’est souvent la même chose. Pour les personnes prostituées, l’achat du viol est institutionnalisé. Si elles se disent violées, qui les croit ? Puisque de toutes façons, c’est du viol permanent (contre de l’argent), donc un crime permanent, dont le criminel n’est pas poursuivi (pour l’instant).

Donc, venir manifester samedi prochain, c’est manifester pour « Pas de justice pas de paix ». C’est manifester pour l’humanité. C’est manifester pour la justice. Venez nombreuses et nombreux !

Et signez la petition ici :  http://www.lapetition.be/en-ligne/petition-9614.html

Sandrine GOLDSCHMIDT

Advertisements

4 réflexions sur « Dans une semaine, manifestation très importante à Paris : STOP à l’inceste et la pédocriminalité »

  1. Encore empêtré dans l’arbre à Cerf, ce billet me fait remonter une réplique d’Hippolyte à Thésée :
    « Vous me parlez toujours d’inceste et d’adultère mais Phèdre sort d’une mère, Phèdre est d’un sang de toutes ces horreurs plus rempli que le mien » (de mémoire et approximativement )

    1. oui, oui, c’est bien connu, le sexisme vient des mères car c’est elles qui éduquent les garçons … et pis c’est elles qui excisent …. vous comprenez bien mon bon monsieur, c’est un peu comme le racisme, il vient en fait des migrants ! ben oui, c’est eux qui veillent à ce que leur enfant s’intègre « à la française » [c’est à dire qu’ils lui apprennent à se haïr en tant qu’Autre et à croire dans les vertus civilisatrices de La France-ke-taime-ou-ke-tu-kitte].

      La haine vouée aux mères est un des piliers de la misogynie. Le second pilier est la haine de « la femme », dite la « putain » … bref, deux sentiments bien connus des hommes dans un patriarcat selon Freud….

      à lire Monique PLAZA : « La même mère », publié dans Questions Féministes.

  2. Merci Sandrine pour cette veille humanitaire que tu mets en place !!

    je me permets un simple détail : « inceste » est le mot euphémisme/mythique créé par les dominants pour occulter de quoi il s’agit. Je préfère le terme de « viol par inceste » … de même qu’on ne dit pas, en cas de viol, « il m’a sodomisée » mais « il m’a violée par sodomie » … il ne faut plus jamais effacer la version des victimes : il s’agit toujours de violence et non d’une relation (ce que supposent les mots « inceste » ou « acte sexuel »).

    Autre détail, dans le manifeste, perso je reformuerais l’expression misopédique :
    « Il est de notre responsabilité à toutes et à tous de protéger nos enfants »
    ….. « nos » enfants … c’est comme quand les hommes disent « protégeons nos femmes du viol » : cela dévoile un rapport de propriété qui est en fait le vrai motif de mobilisation des dominants : préserver leur main mise sur « leur » subalterne.

    Merci encore pour ton incroyable énergie, merci pour ce que tu fais aux/pour/avec les femmes !!!!!!
    A.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s