pasdejusticepasdepaix

Chaque année en France, 70.000 femmes ne portent pas plainte pour le viol qu’elles ont subi.
Nous demandons que JUSTICE LEUR SOIT RENDUE.
Pour cette raison, nous avons porté symboliquement le 1er mars dernier au Palais de justice des cartons contenant 70.000 fois la plainte que vous pouvez lire ci-dessous et télécharger ici. NOUS RECOMMENCERONS CHAQUE ANNEE.
  • Si comme nous vous voulez qu’enfin  LA JUSTICE RECONNAISSE LA GRAVITE ABSOLUE DU CRIME DE VIOL et SON CARACTERE MASSIF.
  • si vous voulez que LA VICTIME NE SOIT PLUS LA COUPABLE.
  • si vous vouez que nos institutions mettent en place TOUS LES MOYENS POSSIBLES ET IMAGINABLES POUR ASSURER NOTRE DROIT À VIVRE SANS VIOLENCES SEXUELLES et pour que JUSTICE ET REPARATION NOUS SOIENT RENDUES,
  • ENVOYEZ CETTE PLAINTE à votre député-e, aux sénateurs, aux ministères de la Justice et de l’Intérieur (toutes les coordonnées ici)
    Nous allons de notre côté l’envoyer aux candidat-e-s à…

View original post 516 mots de plus

Advertisements

7 réflexions sur «  »

  1. Il est grand temps que les personnes déposant plainte soient entendues et prises au sérieux. Qu’elles ne soient pas culpabilisées car leur « pauvre » agresseur pourrait malheureusement, se retrouver derrière les barreaux si le juge ne classait pas la plainte sans suite.

    1. Je suis tout à fait en accord avec vous, malheureusement, il faudra encore beaucoup de temps, vu l’immense laxisme des lois qui protègent toujours les abuseurs !!!! (Manque de preuve !!!!). Entre-temps les abuseurs continuent librement leurs vils vices sur des millions de personnes !!!!!

      Brigitha

  2. «Je songe à l’enfant morte, qu’ils ont vu martyriser comme moi et qu’ils ont laissé battre… Elle mourut de douleur à dix ans… De douleur! … Comme une personne que le chagrin tue. Et aussi du mal que font les coups ! On lui faisait si mal ! Et elle demandait grâce en vain. Dès que son père approchait d’elle, son brin de raison tremblait dans sa tête d’ange.…» (Jules Vallès)

    « Etre libre ? Je ne sais pas ce que c’est… mais je sais ce que c’est d’être victime, je le sais, tout jeune que je suis. (..) Je défendrai les Droits de l’Enfant comme d’autres les Droits de l’Homme.»
    (Jules Vallès)

    1. Combien de ces enfants victimes se suicident dans leur jeunesse, pour échapper à leur(s) bourreau(s) ????? Ils préfèrent quitter ce monde, leur douleur étant plus grande que leur espoir de vivre dans ce monde !

      Brigitha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s