Le crépuscule des dominants ? (DSK et autres)

En cette période, c’est l’hécatombe des dominants… qui s’enfoncent tous seuls.

Ainsi, ici même j’expliquais comment Marcela Iacub la juriste était allée tellement loin qu’elle s’était décridibilisée toute seule face à Muriel Salmona.

Ailleurs, il me semblait plutôt nécessaire de laisser le président sortant et bientôt sorti j’espère s’enfoncer de lui-même…

Enfin, il y a DSK. Qui réussit à faire son come-back entre les deux tours de l’élection présidentielle, dans un journal américain (il dira certainement qu’il ne voulait pas que cela paraisse à ce moment-là…), pour dire qu’il a été victime d’un complot. Alors que c’est son seul comportement qui est responsable de son écartement des affaires…car même s’il y avait eu complot (non pas que j’y croie), c’est bien parce qu’il l’avait rendu possible…

Je n’imagine pas qu’il croie que cela va servir la France, donc le candidat du parti dont il est issu, François Hollande, de déballer sa rancoeur. Il devrait savoir que cela ne peut faire qu’embarrasser son camp qui l’a trop soutenu trop longtemps. Il semble plutôt qu’il fasse ça « pour lui-même ». Ainsi quand le journaliste du New York Times, Jay Epstein, raconte leur entrevue, il fait part d’une interrogation : » Was it that, as a man of huge international renown used to being courted around the world, he perhaps felt he was invincible, a Master of the Universe? » « Est-ce que c’est cela, le fait qu’en tant qu’homme internationalement reconnu et habitué à être courtisé, il se sentait peut-être invincible, un maître de l’univers » ?

Il semblerait bien que oui, lui qui « ne doute pas qu’il aurait gagné l’élection présidentielle », et qui pense qu’il aurait eu de fortes chances de convaincre Merkel de sauver la Grèce…se prenne pour le maître de l’univers.

C’est clair. Un dominant ne renonce jamais. Et comme il croit que son impunité lui est dûe (cf les réactions de son ami BHL qui comprenait pas qu’on le traite comme n’importe quel prévenu), il est prêt à tout, même mettre en danger son pays, visiblement, pour conserver cette image de maître de l’Univers.

Il faut juste espérer que cela n’aura pas l’effet du pire.

S.G

Une remarque supplémentaire : un journaliste du NYT semble déterminé à suivre DSK et mettre en avant le maximum d’infos -peu probantes et interprétables- à sa décharge. Est-ce un hasard que ce soit un homme ? Une femme pourrait-elle simplement envisager de le rencontrer pour une interview ? Et quand aurons-nous une femme journaliste qui s’intéresse au sort de Nafissatou Diallo ? Et lui accordera au moins un peu d’importance ? Pour nous éviter de penser qu’encore une fois, elle n’était QUE femme, QUE noire, QUE immigrée, QUE femme de chambre ?

 

Publicités

2 réflexions sur « Le crépuscule des dominants ? (DSK et autres) »

  1. et… QU’EXCISEE !
    Au fait, j’ai du encore « collectionner » deux nouvelles pétitions contre féminicides symbolique et excisionnel. Désolée d’être rabat-joie de service… http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/excision.html

    P. – S. Quelque soit les défauts de ses articles, un journaliste a publié des articles corrects, où mentionné la psychologue Mariama Diallo, qui accompagnait son homonyme, Diplômée d’un Masters in Social Work (maîtrise en assistance sociale) de l’université de Columbia, elle travaille depuis 2006 à l’association Sanctuary for Families (SFF)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s