De nos insomnies, prenons la nuit !

Ah, que ça fait du bien, de trouver des sites, des videos où l’on prend la nuit sans reproduire l’oppression, sans nous réapproprier les armes de l’agresseur. Simplement pour demander qu’ils les déposent, et que soit mis fin aux violences sexuelles envers les femmes. Alors ce soir, moi qui prends la nuit depuis quelques jours, et tente de la remplir de douceur malgré les cris des écervelés qui pensent que mettre un ballon dans un filet vaut de polluer notre environnement de cris qui voudraient nous rabattre sur les murs pour que nous les rasions, ce soir je dis,  let’s take back the night !

Regardons outre-manche ce que cela veut dire, vraiment, loin des « slutwalks » que de take back the night :

Et un article à relire : http://www.feministes-radicales.org/2011/10/02/ne-laissons-pas-les-industries-sexistes-saloper-notre-lutte-contre-le-viol/

Ma citation préférée d’Andrea Dworkin

« I am whole, and I am flames. I burn. I die. From this light, later you will see. Mama, I made some light ». Andrea Dworkin

Un poème de Melanie pour la mémoire :

“A la mémoire de toutes les femmes qui ont vécu jusqu’à la mort la violence des hommes (1)

A la mémoire de toutes les femmes qui ont vécu la violence des hommes jusqu’à leur mort.

A la mémoire de toutes les femmes, mortes, ou en sursis.

A la mémoire de toutes les femmes en survie, pour qu’un jour la lumière étincelle enfin nos vies”.

(1)inscription sur un monument aux mortes de la prostitution à Montreal.

Enfin, pour accompagner cette nuit, une chanson de Barbara, « les insomnies ». Nos insomnies, avec elles, reprenons la nuit !


Publicités

Clémence va bien, espoir pour les femmes ?

Deux semaines après l’abrogation de la loi sur le harcèlement sexuel et alors que de nombreuses associations et individu-es ont porté plainte contre le Conseil consitutionnel, l’espoir d’une solution rapide. La toute nouvelle ministre des droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a rapidement annoncé qu’un projet de loi était déjà à l’étude et serait très rapidement soumis à l’approbation du Parlement. On espère que la rédaction retenue sera celle de l’Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail, l’AVFT, que vous pouvez télécharger à la fin de la « lettre à François Hollande » publiée sur le site de l’association : http://avft.org/article.php?id_article=635

 

La lutte contre les violences sexuelles, est l’enjeu majeur pour les femmes et les féministes radicales depuis 40 ans. Dans une conférence très émouvante et puissante au Radcliffe Institute for Advanced study, vous pouvez entendre Andrea Dworkin en 2002, parler de l’importance pour les femmes d’être dans les bibliothèques, seule façon que leur mémoire ne soit pas effacée, et de la nécessité d’éliminer toute forme de violences sexuelles et conjugales envers les femmes : « pas seulement faire que ce soit un peu mieux qu’avant », dit-elle en substance, mais que soit abolie la possibilité pour les hommes de l’exercer ». A voir, ici, dès que vous avez une demie heure devant vous (et si vous êtes anglophone) : http://www.c-spanvideo.org/program/Heartb/start/198/stop/3093

Enfin, pour lancer le week-end sur une  note d’espoir, une note de dou-soeur, une petite chanson, ou plutôt une chanson-culte d’Anne Sylvestre : « Clémence est en vacances »