Pas de justice, pas de paix, sur radio Libertaire

Photo Hélène Epaud

Hier, Muriel Salmona et moi, avons été les invitées de l’émission Femmes libres de radio libertaire pour parler de la campagne Pas de justice, pas de paix et #jenaipasportéplainte.

A écouter ici : http://88.191.151.104/backup//mercredi/mercredi_1830/mercredi_1830.mp3

Merci à Nelly grâce à qui nous avons pu parler de beaucoup de choses, lire les documents (la plainte au nom de toutes les victimes de viol, mon texte sur le consentement), où Muriel a pu aborder en profondeur la question des conséquences traumatiques des violences, où l’on a pu dire que la justice patriarcale ne manquait pas de preuves mais de formation ou de volonté de rassembler ces preuves ou tout simplement d’enquêter. Que malheureusement la peur de condamner un hypothétique homme innocent était plus forte que la peur de laisser des millions de victimes sans justice, sans soins et sans réparations après les violences sexuelles subies.

Nous avons même pu choisir les musiques (vous reconnaîtrez les insomnies), l’émission a été filmée ! et enregistrée, vous pouvez l’écouter ici :

Enfin nous avons aussi parlé du harcèlement sexuel et de l’extrême gravité d’avoir abrogé la loi, comme moyen d’accroître le climat de terreur dans lequel les femmes sont empêchées de vivre et de faire quelque chose de leur vie. Nous avons dit combien le harcèlement sexuel était important dans les lieux de pouvoir (où des femmes risqueraient de réussir par leur compétence à prendre « des places des hommes »). Nous avons moins parlé du harcèlement sexuel dans les lieux de relation domestique : c’est l’objet de cet article que j’ai fait pour cnikel enquête : http://www.cnikel.com/services-a-la-personne/enquete/

Enfin, autre signe, ceci venu de l’inénérrable Patrick Besson, comme commentaire sur la parité au gouvernement : comment même le sexisme ordinaire nous rabaisse et crée ce climat d’impunité et d’injustice pour les femmes : http://www.francetv.fr/info/live/message/4fb/de7/cda/399/165/091/006/51b.html/

Tous ces exemples de déshumanisation systématique nous montrent bien comment il s’agit de bien nous faire comprendre que nous ne sommes pas des sujets pour ces mâles eux même terrorisés de se retrouver face à eux-mêmes : http://www.huffingtonpost.com/soraya-chemaly/message-to-girls-about-re_b_1518849.html?ref=tw#s327348&title=Dr_Ingrid_Mattson

Publicités