Hommage à FRANCOISE PASQUIER (1944-2001) , fondatrice des éditions féministes TIERCE (1977-1993)

C’est demain, à 19h à la librairie Violette and co., que l’association des amies de Françoise Pasquier, dont Nadja Ringart est la présidente, rend hommage à l’éditrice et féministe fondatrice des édtions Tierce décédée en 2001. Comme je n’ai pas pu y travailler vraiment, alors je retranscris le message des libraires.

Cet hommage, préparé en coordination avec l’Association des amies de Françoise Pasquier, sera l’occasion pour plusieurs femmes qui l’ont connue d’évoquer son travail et sa personnalité. Depuis le début de la librairie, nous avons souhaité souligner l’importance qu’ont eu les éditions Tierce dans le mouvement féministe. Nous remercions chaleureusement toutes celles de l’Association qui ont oeuvré à rendre possible cet hommage qui sera suivi d’un verre amical.

« Françoise Pasquier était une figure importante (mais discrète) du mouvement féministe. Elle avait compris très vite qu’un mouvement politique qui ne peut pas faire connaître ses initiatives, ses analyses, ou son histoire, est condamné soit à la stérilité soit, à terme, à la disparition : elle engagea toute sa compétence, son talent, et une force de conviction peu commune dans la publication des textes issus du mouvement et des groupes de recherche féministes. Dès 1976, elle coordonnait la section “ femmes ” de l’imposant “ Catalogue des ressources ” (éd. Parallèles), ainsi que “ Face à femmes ”, premier numéro de la revue “ Alternatives ”. En 1977 elle fondait sa propre maison d’éditions, les éditions Tierce puis Deuxtemps Tierce, qui allaient devenir le lieu privilégié de diffusion des écrits féministes.

Elle y hébergea, d’abord, les revues les plus importantes du moment :, la Revue d’En face, Questions Féministes, les Cahiers du Grif, Parole , ! et les ouvrages issus des premiers colloques féministes, espaces inestimables de réflexions, d’échanges, – et de contradictions -, où étaient abordés l’essentiel des thèmes de débats de l’époque. Beaucoup de ces textes sont aujourd’hui des classiques, constamment utilisés dans les enseignements sur les femmes et les rapports de genre. Nombre de ses livres étaient directement issus des luttes des femmes. Françoise Pasquier fut aussi parmi les premières à comprendre la puissance critique des recherches féministes, alors naissantes – mais aussi qu’un travail de pensée non relayé par l’édition pouvait difficilement se développer. Elle offrit à celles-ci un espace public d’expression, à un moment où elles n’étaient guère acceptées ni reconnues par les institutions officielles et les éditeurs. Les livres publiés sont eux aussi devenus des classiques. Elle avait également, avec plusieurs autres chercheuses, créé en 1982 le CRIF (Centre de recherches et d’informations féministes), qui effectua un important travail de documentation, d’archivage et de diffusion des recherches effectuées en France et à l’étranger.

Sa farouche indépendance d’esprit, son refus de toute orthodoxie et de toute affiliation partisane étaient les meilleurs garants de ses choix éditoriaux. Est-ce son humour dévastateur, ou sa totale discrétion quant à elle-même qui nous ont, longtemps, empêché de mesurer l’importance de sa contribution au mouvement et aux recherches féministes ? Les uns et les autres ont à son égard une dette capitale, et dont l’on commence seulement à estimer l’importance. » (extraits d’un texte de Liliane Kandel, 2011)

Une quarantaine de livres et une vingtaine de revues de Tierce et Deux Temps Tierce sont mis en vente à Violette and Co, dont des ouvrages rares : essais, romans, théatre, récits… on retrouve les noms de Hannah Adrendt, Rita Thalman, Awa Thiam, Séverine, Denise Brahimi, Jacqueline Feldman, Amanda Cross, Gertrude Stein, Calamity Jane, Fay Weldon, etc. ou encore Berthe Cleyrergue, « gouvernante » de Natalie Clifford Barney et auteure de Berthe ou un demi-siècle auprès de l’Amazone.

Vous pouvez également lire un article sur les éditions Tierce ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s