Pas à vendre / Not for Sale

D’après moi, ce film, « pas à vendre », de Marie Vermeiren, devrait être diffusé dans les lycées. Et à 20h30 sur les chaînes publiques. En attendant, je le publie une nouvelle fois ici.
En moins d’une demi-heure, il répond à tout. Tout ce qui explique pourquoi être abolitionniste de la prostitution, c’est oeuvrer pour les personnes prostituées.Pour un monde non pas utopique, mais un peu moins désastreux pour les femmes. Abolir la prostitution, mettre fin au viol. Pour un monde de justice. Pas de justice, pas de paix !

PREMIERE PARTIE

DEUXIEME PARTIE

 

Et aussi, parce que c’est fort, un commentaire-déclaration de Typhaine Duch sur mon article précédent.

Typhaine Duch : « NOUS, féministes abolitionnistes (ouh le pléonasme joli que voici), portons la parole des personnes prostituées et aussi des personnes survivantes de la prostitution : ces personnes dont la particularité est d’être baillonnées, de ne pouvoir parler, s’organiser, ou se défendre, sous peine de mort, et parce qu’elle sont privées par certains hommes de leurs forces.
Ne vous trompez pas : les personnes prostituées ne se résument pas à la poignée d’hommes et de femmes qu’on entend sur toutes les chaînes.
Les personnes prostituées sont cette masse innombrable cadavérique et silencieuse, mortes ou mortes en survivances, qui jamais dans l’Histoire n’a eu son mot à dire.
Enfin, et heureusement, les féministes, qui les ont TOUJOURS soutenues de toutes nos forces – car les droits de toutes les femmes sont liés – nos luttes féministe et celles des associations de terrain comme le Mouvement Du Nid France ont réussi à faire qu’après certains État des pays du Nord, l’État Français se mette à son tour du côté des personnes prostituées et contre tous les acteurs des violences contre elles : hommes clients, proxénètes, policiers, juges, société patriarcale, et récemment État français lui-même.

Le monde change ! Rien ne peut arrêter l’impétuosité de nos luttes féministes radicales ! Enfin, les personnes victimes de la prostitution seront considérées comme telles, au lieu d’être vues comme des coupables perverses et dégénérées. Enfin, elles seront protégées. Enfin, leurs bourreaux seront reconnus comme tels. Enfin, l’État interdit les viols et tortures et violences pratiqué sur Elles !
Et c’est à Elles, les personnes prostituées contraintes au silence, à la mort, par centaines de millions et partout sur la terre et depuis l’aube du patriarcat, que je dédie le crépuscule à venir !
Bravo pour cette annonce de notre courageuse Ministre Najat Vallaud-Belkacem !
Personnes prostituées, Personnes survivantes de la prostitution, vous ne serez plus torturées impunément. Vous ne serez plus abandonnées au sort le plus violent et atroce qui soit et jugées coupables de votre oppression.
Vous ne serez plus seules, soeurs.
Mortes, nous célèbrerons votre mémoire aimée, nous éléverons des mausolées pour Vous, pour ne pas oublier, pour un jour plus jamais ça.
Sur-Vivantes, nous vous aiderons à ce que justice vous soit rendue, et qu’une vie digne vous soit possible (formation, emploi, protections, santé, sécurité, Droits).
Femmes à venir, soeurs de demain, nous abolissons aujourd’hui le mâle qui vous aurait tenues en esclavage sexuel jusqu’à ce que mort s’en suive. Nous nous battons pour que votre futur soit des meilleurs, dans l’égalité, dans le droit à la sécurité, dans une réalité débarrassée des violences sexuelles qui guettent chaque femmes dans la rue, au travail, au foyer, et particulièrement vous, mes soeurs prostituées. Tout mon coeur vers Vous ».
Ensemble, nous vaincrons : Pas de Justice, pas de Paix.

Publicités

9 réflexions sur « Pas à vendre / Not for Sale »

  1. Sans nul doute, une des plus belles interventions jamais postées !!!!!

    Le féminisme est la seule stratégie qui nous permette de lutter égalitairement et pacifiquement mais avec détermination contre le patriarcat et le machisme veules, également clé pour la protection de l’Enfance.

  2. La prostitution est une horreur de ce Monde. Toute personne normalement constituée doit participer au combat pour son abolition. Sinon, que dira-t-elle à ses enfants face à leurs questions ? Leur fera-t-elle voir ce fait comme normal ? Que pourra-t-elle imaginer que ceux-ci en pensent, quelle image se feront-ils de leur Monde ?

    Le mensonge sur le statut des femmes dans le Monde : un tabou à l’échelle mondiale !

  3. La réaction s’organise : voici un article du Monde sous le titre « Un rapport critique la loi sur la pénalisation de la prostitution » :

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/06/25/un-rapport-critique-la-loi-sur-la-penalisation-de-la-prostitution-en-norvege_1724344_3224.html

    Lisez-le : le chiffre massue, celui qui emporte l’adhésion (et la seule donnée chiffrée de l’article) est le suivant :

    sur 123 prostituées, auparavant seulement 52% avaient été victimes de violences en trois ans, et depuis l’introduction de cette loi, c’est 59%.

    Bon, je vous estime tou(te)s suffisamment éduqué(e)s en pourcentages, taille d’échantillon, fréquence et variation significatives pour savoir que vous avez ri en lisant cet argument imparable.

    Tout le reste consiste en une variation du thème « cela montre bien que cela sert à rien » et de nouveau une présentation du Strass et de ses idées (oui le Strass vous l’avait bien dit cela ne sert à rien et même en plus c’est très dangereux pour les prostituées).

    Il n’empêche : l’article récent le plus commenté de Libé, c’est celui sur la proposition d’abolition, le Monde sort les grosses cartouches. Le seul article de ces journaux sur les pays ayant choisi l’abolition, c’est celui-ci.

    Bref, il y a au moins une catégorie dont on est sûr qu’ils sont contre l’abolition, et ce sont les journalistes (mais au vu de leurs réactions lors de l’affaire DSK, on le savait déjà).

    Et la deuxième catégorie, ce sont tous les mimiles et nanards qui commentent abondamment et à répétition et inondent le web de leur odeur de café du commerce (et qui commentent d’ailleurs aussi abondamment tout article sur le racisme, la violence des jeunes, etc, enfin tout ce fond de commerce qui permet à Bild et Détective d’avoir été les grands journaux que veulent devenir maintenant le monde, Libé et les autres).

    Au vu de la rapidité et de la véhémence des pro-prostitueurs ailleurs, on devrait voir se repointer d’ici peu les trollous assez agressifs et très arrogants qui étaient venus sur ce blog répandre leurs petites déjections.

    1. je suis ni dans l’une de vos catégorie ni dans l’autre, alors je me permet d’en creer une troisieme: celle des hommes de bonne foi qui n’apprécient pas le tour de force idéologique qu’on essai de leur faire avaler et qui doute legitimement de l’applicabilité d’une tel mesure

      1. Vous, au vu de vos précédentes contributions, vous faites clairement partie des trollous ; première, deuxième ou autre catégorie, quelle importance : i don’t feed trolls.

  4. Tout à fait d’accord avec vous lulu! Je m’étais « amusée » à faire une revue de presse (surtout des journaux de gauche, mais aussi le parisien et le figaro), et lorsque des articles présentent les deux positions, ce sont toujours les arguments du strass qui viennent ponctuer l’article, et qui ont donc le dernier mot de la fin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s