Plus tard je serai femme de ménage…en rage

Bon, je n’ai rien contre le métier de femme de ménage. Dans un monde idéal. Où les hommes feraient le ménage autant que les femmes. Ou tout le monde en ferait un peu moins. Ou les horaires de travail permettraient à tout le monde de s’occuper de sa propre saleté. Mais aujourd’hui, c’est un métier dévalorisé, mal rémunéré, un lieu d’exploitation des travailleuses (bon, ce n’est pas parce que j’ai rencontré un homme de ménage récemment que j’en oublie que c’est une rare exception). Mais alors, quand je lis qu’on promeut ce métier de la façon suivante, mon sang ne fait qu’un tour.

Un livre pour enfant « plus tard je serai femme de ménage », a en effet tout pour plaire ! En quelques pages (et dans une collection intitulée « ethique et toc »), il nous explique que femme de ménage c’est formidable. C’est un métier dont il ne faut pas avoir honte. Jusque la on est d’accord. Mais pourquoi ? Je mets en rouge mes commentaires, pour que vous puissiez les distinguer de l’histoire telle qu’elle est racontée.

Je résume : une enfant voit son père perdre son travail. Du coup, la mère abandonne la famille (voilà qui est réaliste, crédible, et valorisant pour les femmes…) et s’en va.
Le père est triste. Il n’a plus personne pour faire le ménage gratuitement ! La saleté s’accumule. Alors, il embauche une femme de ménage.
Elle s’appelle…Maria, vient d’un pays du sud de l’Europe. Elle est très efficace comme femme de ménage. Ainsi, quand elle a fini de s’occuper des cafards dans la maison…elle s’occupe du cafard de monsieur ! (et là, vous avez vu, je n’invente rien, c’est dit tel quel).

Du coup, évidemment, que se passe-t-il ? Monsieur commence à trouver formidable Maria (pensez-vous, une immigrée, docile et soignante, c’est merveilleux)

et…lui offre des fleurs…pour la demander en mariage ! Et tout est bien qui finit bien..

Ce n’est pas formidable, femme de ménage ? Pour la femme, une occasion merveilleuse de rencontrer le prince charmant, l’homme à qui vous servez de serpillère !

Et pour l’homme, c’est tout bénéfice…une femme ET un femme de ménage, pour le même prix…

Bon ironie de rage à part, c’est si significatif de ce pourquoi dans l’état actuel des choses, on ne peut pas envisager femme de ménage comme un emploi de qualité…il s’agit bien de domination patriarcale, de colonialisme et de domesticité…la preuve, en quelques dessins pour enfants. DU BALAI !*

S.G

Ah oui, regardez particulièrement la première image où la minuscule femme de ménage va soigner le cafard du monsieur (pour mieux être mangée par lui), est inouïe.

 

*Référence à l’excellent ouvrage de François-Xavier Devetter et Sandrine Rousseau sur la question.

Advertisements

7 réflexions sur « Plus tard je serai femme de ménage…en rage »

  1. Si j’ai bien suivi, l’homme sans travail , ne pense pas à faire son ménage même par économie, et la dame de ménage du sud charmée par les attentions de son patron, épouse un chômeur.
    Un film égyptien récent , disait déjà crûment, pourquoi un homme épouse. C’était juste une raison complémentaire . Il se trouve que dans ce film, le mari ne violentait pas l’épouse.
    Ce qui amène une info sur la nouvelle campagne contre le viol du CFCV et la parution d’un bouquin sur le viol conjugal « Moi, femme battue » de Isabelle Fromont, ed Alphée

  2. Oh la vache ! Je n’aurai pas cru cela possible autant de clichés et de messages nauséeux dans un si petit livre… pour enfants !
    C’est aussi violent qu’un Bukowski… ^^

  3. incroyable
    encore une perle patriarcale
    et l’image qui dit « après s’être occupée de la maison, elle s’est occupée de papa », avec le mot « frotte » écrit plusieurs fois, mais de qui se moque-t-on ?
    De nous. Encore et toujours. Toujours ce sourire viril qui poind partout, au coin de l’insulte, du jeu de mot, de l’image ambiguë, de l’effort louable …
    éthique en toc !

  4. …et vous avez oublié: il récupère une femme qui s’occupera AUSSI du gosse (laissé par cette mère indigne) , car « père monoparental » c’est pas envisageable pour cet homme.
    Euh….. c’est pas le lot de milliers de femmes qui pallient aussi à des nombreuses désaffections de père ? ( en ne laissant pas pour autant « la saleté s’accumuler »)
    Enfin le terme « femme de ménage » faut arrêter, et « homme de ménage » jamais ???

  5. Je tombe sur cet ancien article. Et je dois avouer que je suis plutôt choquée de votre vision des choses.
    Un homme perd son travail, ca arrive tout les jours, plus particulièrement dans les emplois peu qualifiés. Et vous trouvez valorisant pour la femme qu’elle quitte sa famille dès que son mari est dans une situation difficile à vivre, pour lui-même et sa famille? Oups, je pense que c’était ironique de votre part, du moins, j’espère.
    L’homme est triste? Bien sûr, dans votre tête, c’est parce qu’il n’a plus son esclave pour faire sa lessive. Inconcevable qu’un homme puisse être triste par le départ de sa femme, qu’il doit normalement aimer, en addition avec sa perte d’emploi.
    Après, pour le reste, je suis d’accord, il y a un rapport déséquilibré entre ce papa et Maria. Il regrettable qu’une telle histoire, du moins, comme vous la présenter, soit disponible aux enfants.
    Cependant, j’aimerai nuancer qu’une réelle relation amoureuse peut naître indépendament du statut social et des origines des 2 partenaires.
    Pour ce qui est du terme « femme de ménage », manitenant on dit technicien(ne) de surface, du moins, les gens polis. Ce terme reste tout de même un reliquat d’une période passée, où les hommes allait se tuer à la mine ou dans les champs pendant que leurs femmes allaient faire la « boniche » chez les riches pour quelques sous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s