Harcèlement sexuel, viol et meurtre de notre humanité

Les députés ont adopté à l’unanimité et à main levée le texte réinstaurant le délit de harcèlement sexuel légèrement modifié par rapport à la version votée au Sénat.

Le texte doit maintenant passer en commission mixte paritaire et être adopté définitivement le 31 juillet.

Les amendements apportés par l’Assemblée nationale étaient destinés à améliorer le texte suite aux critiques des associations féministes et à l’analyse que l’AVFT a présentée en commission des lois : http://avft.org/article.php?id_article=652

« Est assimilé au harcèlement sexuel le fait, même non répété, d’user de toute forme de pression grave, dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte de nature sexuelle »

Les peines sont portées à 2 ans d’emprisonnement et 30.000 euros d’amende, avec plus si circonstances aggravantes.

Je ne suis pas en mesure de donner un avis si cette nouvelle loi est suffisante, la réaction de l’AVFT ne devrait pas tarder.. Mais à partir d’août, un vide juridique gravissime, laissant toute impunité aux agresseurs, va tomber. Ouf. Reste ensuite, à faire que la loi soit appliquée, on espère des autorités judiciaires autant de détermination qu’en a eu la ministre des droits des femmes.

Parce qu’en matière d’impunité des violences sexuelles, tout est encore à faire. 70.000 femmes qui ne portent pas plaintes pour viol, des centaines de miliers de victimes de violences et viols conjugaux, sont toujours abandonnées, maltraitées par les institutions.

Et dans un dernier cas, atroce, mais ils le sont tous, cette  « info » : un homme a tué sa femme, devant ses 4 enfants, parce qu’elle lui a avoué qu’elle avait été violée :

Il s’est ensuite livré à la police, expliquant qu’il « n’avait pas pu supporter » que sa femme ait été violée. Alors, en bon pur produit du patriarcat,
il a ajouté l’horreur à l’horreur, il a disposé d’une femme meurtrie en la brisant comme un objet qui lui appartient et qu’on casse, il a réitéré la négation de notre humanité en prenant la vie là où il estimait qu’elle n’était pas. S’il avait vu en elle un être humain, il aurait eu de l’empathie, il aurait eu peut-être un désir de vengeance, cherchant à tuer le violeur et retournant ensuite sa violence contre lui-même.

Non, encore une fois, il a choisi de participer à l’élimination des femmes qu’avait commencée le violeur, qu’a poursuivie l’assassin.
Pas de justice, pas de paix !

Publicités

1 réflexion sur « Harcèlement sexuel, viol et meurtre de notre humanité »

  1. Ce que ce tueur montre une fois de plus, c’est qu’il n’a pas pu supporter l’humiliation qu’il vivait comme sienne à traver son bien qu e selon lui, on lui avait souillé.
    Les militaires de tous pays qui violent les femmes devant leurs maris sont incités à le faire parce que leurs chefs tablent sur ce reflexe d’humiliation de possesseur . L’horreur absolue pour les femmes chosifiées, humiliées, meurtries et déconsidérées même comme bien.
    Il y a un énorme travail de prise de conscience , de réflexion, de sursaut de dégoût , à faire mener par l’éducation, l’exemple dans les familles, par les femmes certes, mais par des hommes aussi.
    On manque cruellement de f.ck m.sculinity en France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s