Care et Amour

On entend beaucoup parler du Care sans savoir vraiment ce que c’est…

Politique de réhumanisation de la société ou de perpétuation de l’oppression des femmes…

il peut, sans doute, être l’un comme l’autre selon qui le récupère et qui l’utilise. En France, une « politique du care », qui verrait par exemple le vieillissemen pas seulement comme un glissement vers la dépendance, qui au lieu de parler de dépendance s’intéresserait aux meilleurs moyens de favoriser l’autonomie des plus fragiles, qui ne verrait pas seulement l’aide aux personnes âgées ou en difficulté comme un poids ou un filon économique -exploitant au passage un peu plus les femmes-, serait bienvenue. Une sorte de tout le contraire de ce qui se passe dans le film palmé à Cannes, et dont je parlais ici hier.

A entendre la ministre déléguée aux Personnes âgées et à l’Autonomie, on se dit qu’il y a vraiment beaucoup de travail, de grosses difficultés à surmonter mais semble-t-il une volonté politique. Voici une interview de la ministre réalisée pour le site Cnikel enquête, qui veut mettre de la République dans les services à la personne, faire que les entreprises se conforment aux bonnes pratiques, et aider au développement de ces bonnes pratiques : http://www.cnikel.com/services-a-la-personne/enquete/les-aidants-familiaux.

Et un édito qui va avec : http://www.cnikel.com/services-a-la-personne/enquete/autonomie-dependance

S.G

 

 

Advertisements

2 réflexions sur « Care et Amour »

  1. Une politique de réhumanisation, une politique de la sollicitude… parfois je préfèrerais largement être sourde plutôt que d’entendre des
    inepties pareilles… c »est comme la construction des rapports sociaux ça… ça n’a vraiment aucun sens, vraiment aucun…

    Mais ça ne vous choque pas, vous, ce type de discours ?

    La Ministre dit: on reçoit à la mesure de ce qu’on donne…. oui et quand on peut plus donner alors on reçoit plus rien?

    Je comprendrais jamais ce monde là… je peux pas comprendre ça…

    En parlant film, je ne sais pas si certain-es sont allé-es voir Les fils du vent… ça c’est de l’amour, du vrai, de la vrai vie… au moins ça remplit, ça nourrit un peu parce que là on va finir par mourir de faim…

  2. Je suis heureux de ce sujet abordé (personnes âgées) car je butte sur de grosses difficultés au moment d’aider des femmes généralement veuves avec un âge où la lucidité ne peut être remise en cause et qui sont proies de prédateurs : des neveux influents ou un « conseil de famille » qui les prive des fruits d’une vie de travail ou du bénéfice de la vente de leur maison en les faisant placer sous tutelle avec la complicité d’agents de l’Etat-civil. Au passage, justifiant un « service rendu », on vide la maison en s’emparant des valeurs…

    J’ai consulté deux médecins généralistes qui me disent que c’est devenu tellement courant que plus personne ne s’en retourne même si ces personnes du troisième âge peuvent se faire examiner par des organismes qui certifient leur parfaite lucidité.

    Dans certains cas, ces victimes, sous le choc d’un deuil et sous le choc terrifiant et l’immense déception de constater l’arnaque dont elles sont victimes de la part de proches n’ont pas le courage de se défendre.

    Des avocats ou avocates corrompus, qui les traitent comme des sous-êtres, grossièrement et avec une autorité abusive, deviennent légalement « juges de tutelle » et leur laissent, dans bcp de cas, seulement 50 euros d’argent de poche pour le mois.

    Ni ces escrocs ou leur famille, souvent, ne paient pas les factures de soins, les commandes de livres, etc. et laissent ainsi ces femmes dans un isolement et dans un abandon qui les minent.

    Ces cas sont innombrables, les généralistes consultés me l’ont certifiés et m’encouragent à aider ces femmes à se battre mais nous avons souvent affaire à des businessmen très influents et craints jusque dans les maisons de repos qui se plient à leurs instructions cyniques.

    Parfois même, témoignage du soussigné, on n’apporte plus les médocs de ces femmes, abandonnées en sang dans leur lit et le personnel de soins n’ose rien dire ni faire.

    Si vous connaissez des organismes qui existent pour aider ces victimes traitées comme des condamnées à mort et exploitées dans une lâcheté sans nom, merci de me donner des coordonnées à

    victorkhagan@yahoo.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s