Abolir le système prostitueur pour réaffirmer les droits humains

Aujourd’hui est parue sur Slate.fr une tribune co-écrite par Muriel Salmona, Typhaine Duch, Annie Ferrand, Anne Billows et moi-même pour expliquer pourquoi selon nous il faut absolument adopter une loi d’abolition du système prostitueur.
Vous pouvez la lire ici :

http://www.slate.fr/tribune/65433/abolir-systeme-prostitueur-droits-humains

Et j’en profite pour vous recommander un autre article, écrit par Christine Le Doaré, suite à la manifestation de dimanche

 

Une belle affiche, il faut aussi le dire !

Parfois, on me reproche d’être trop critique…alors je me dis c’est vrai, quand c’est bien, il faut le dire aussi !

C’est tellement difficile de dénoncer l’oppression sans la reproduire…et lors de l’atelier fait aux dernières rencontres des féministes en mouvement sur les femmes sans tête, ou la représentation des femmes en image, nous nous étions dit : il faut trouver les bons exemples ! N’hésitez pas à m’en envoyer si vous en trouvez d’autres…

Aujourd’hui, voici donc une belle affiche, découverte dimanche à la Mirabal, par le Collectif féministe contre le viol, est un bel exemple de comment le visuel et le message peuvent servir efficacement notre cause.

Voilà pourquoi je pense que cette affiche est bien :

elle s’adresse à la victime de viol sans la culpabiliser. Elle ne la montre pas de face mais c’est tout de même elle qui est dans la lumière. Et regarde vers l’avenir. Ensuite, le message :

Victime de viol
Vous n’y êtes pour rien
Le coupable c’est lui
Il n’avait pas le droit
C’est la loi

C’est simple, clair, précis, cela n’invisibilise pas le coupable, le violeur criminel, cela rappelle la loi. Et cela déculpabilise.
Et pour parfaire les choses, le message en bas : »NOUS POUVONS VOUS AIDER ».
L’association ici remplit son rôle de décharger les victimes de devoir tout faire. On ne leur dit pas, comme trop souvent ces jours-ci : c’est à vous de parler, de briser le silence. Mais on les rassure et on leur donne confiance, qu’elles ne vont pas rester plus longtemps seules.

C’est en fait la racine du message apporté par le Collectif féministe contre le viol et ça fait du bien !

S.G

A lire également :

https://sandrine70.wordpress.com/2012/04/04/un-festival-de-mortes/

https://sandrine70.wordpress.com/2012/04/09/denoncer-loppression-sans-la-reproduire/

https://sandrine70.wordpress.com/2011/06/17/peut-on-representer-les-femmes/

https://sandrine70.wordpress.com/2012/02/01/une-femme-sans-tete-cest-une-morte/

https://sandrine70.wordpress.com/2012/07/09/feterons-nous-labolition-du-systeme-prostitueur-aux-3emes-rencontres-des-fem/

Et du coup, je rappelle le numéro de Viol femmes informations : 0 800 05 95 95