Pas cher Patrick Bruel

Capture d’écran 2012-11-30 à 10.04.34Il y a quelques jours, les médias sociaux n’ont quelque heures parlé que de la femme de l’ex-Président de la République, qui avait eu des mots malheureux sur le féminisme. Aujourd’hui c’est un ami de DSK, (qui d’ailleurs serait en train de conclure un accord à l’amiable avec Nafissatou Diallo) affirme qu’il faut rouvrir les maisons closes, parce que la prostitution est obligatoire !

En effet, ce « gentil garçon » qu’est Patrick Bruel, qui trouve que ce n’est pas bien que les personnes prostituées aient froid dans la rue, veut gentiment aller les enfermer dans des maisons closes, mais surtout pour éviter les situations dangereuses (gentiment pour qui ? Pour les femmes ? Ou qui sait, peut-être pour un de ses amis qui serait, dehors, plus en risque d’être reconnu ou dans une situation difficile ?). Alors que dans les maisons closes, ils pourraient violer « clean, et sympa ».

‘Et comme la prostitution est absolument obligatoire, autant que ce soit bien, que ce soit clean, que ce soit sympa».

C’était donc ça ? La prostitution est obligatoire !
Mais qu’est-ce que ça veut dire au juste, obligatoire ? A ma connaissance, l’école est obligatoire. Le service militaire l’était à une époque. Le vote est obligatoire. Mais la prostitution ?

Alors voilà, certain-e-s ont dit ces derniers jours trouvaient que Carla Bruni avait tenu de bêtes propos. Peut-être. En tout cas, elle ne semble pas en l’état actuel des choses très concernée par le sort des femmes précaires, oui. En revanche, si ces propos sont bêtes, et réactionnaires, ils ne sont pas si méchants.
Ceux de Patrick Bruel, eux, le sont. Bêtes, et méchants.
Capture d’écran 2012-11-08 à 03.21.05Pour lui, il y a donc  sur terre des « pauvres filles » qui doivent être condamnées à être prostituées dans des maisons closes (au chaud quand même), pour que les hommes, puissent les violer en payant en toute sécurité. Oui, condamnées, puisque « c’est obligatoire », il faudra bien qu’il y en ait qui s’y collent (et qui s’y collera en priorité ? Les pauvres, les immigrées, les plus opprimées parmi les opprimées). Mais en plus, il faudra le faire bien confortablement pour ces messieurs-prostitueurs hein, parce que debout dans la rue ou au bois, c’est un peu risqué…

Que les escorts (et les prostituées des bordels) souffrent des mêmes troubles psycho-traumatiques -équivalent à ceux de la torture que les femmes ou hommes qui se prostituent dans la rue,

que ce soient les clients-prostituuers qui transmettent le SIDA parce qu’en fait, ils paient non seulement pour violer (c’est-à-dire faire subir des actes de pénétration non désirés), mais pour avoir le pouvoir de tout faire, même sans capote,

que les pays réglementaristes qui légalisent le proxénétisme en faisant des bordels géants voient à la fois la violence sur les personnes prostituées et la prostitution clandestine exploser, cela n’a pas l’air de lui arriver à l’esprit.

Que dans ces mêmes pays les proxénètes légaux qui font du business sur la dignité et l’intégrité des femmes, ne courent plus aucun risque parce qu’ils sont des « chefs d’entreprise »,

que les femmes soient des êtres humains, et qu’à cet égard aucune d’elles  ne devrait être contrainte de se vendre et de se mettre en danger de mort (l’espérance de vie des personnes prostituées, est inférieure de 30 ans à celle des autres),

que toutes les femmes qui témoignent dans L’imposture d’Eve Lamont expliquent qu’elles ont cru un moment qu’elles pouvaient être prostituées et maîtriser la situation mais que cela n’a jamais été possible,

que les survivantes de la prostitution soient si nombreuses à s’exprimer publiquement pour dire que bien sûr, elles étaient bien obligées de se dire qu’elles avaient choisi la prostitution parce que sinon elles ne pouvaient survivre (voir et revoir à ce sujet l’excellent « pas à vendre » de Marie Vermeiren) au stress provoqué par les viols à répétition quotidiens, tout cela, il préfère l’oublier ? Tant que pour eux, c’est « clean », et ‘ »sympa »…

C’est classique, et c’est ce que fait tous les jours la société médiatique, en publiant l’avis de n’importe quel homme connu ou inconnu quoi qu’il dise sur le sujet. Et il est si souvent difficile de faire passer des textes abolitionnistes de femmes qui travaillent sur la question…alors merci encore à Slate pour avoir publié notre tribune ici : http://www.slate.fr/tribune/65433/abolir-systeme-prostitueur-droits-humains

 

 

 

Publicités

9 réflexions sur « Pas cher Patrick Bruel »

  1. « C’est classique, et c’est ce que fait tous les jours la société médiatique, en publiant l’avis de n’importe quel homme connu ou inconnu quoi qu’il dise sur le sujet.  »
    Faux, Sandrine. La société médiatique les choisit. Elle décide sciemment de propager les couilleries d’une Carla Bruni ou d’un Patrick Bruel plutôt que les propos abolitionnistes d’une autre personnalité xyz célèbre ou la phrase pro-féministe d’un homme médiatique zyx très connu. Elle leur met peut-être même ces propos-là dans la bouche.
    Pourquoi ?
    C’est une stratégie ciblée, bien huilée, bien orchestrée.

    Beaucoup de monde a été indigné par l’attaque des forces de l’ordre de Civitas contre les Femen (dans Charlie-Hebdo, il est décrit en détail ce qui leur a été fait et c’est autre chose qu’un simple coup de pied au hasard et une simple baffe, il y a eu à l’oeuvre une réelle volonté de destruction) mais le PS ne veut pas dissoudre cette association même si elle s’apprête à obliger les francais.e.s à payer pour son existence à ce que j’ai lu ici : http://philippe-meoule.elunet.fr/index.php/post/29/11/2012/Stop-au-financement-public-de-lofficine-Civitas
    alors les barons de la presse F.O.G. Joffrin et Szafran, les vrais maîtres de ce pays et surtout de son opinion, veillent à rappeler les valeurs sur lesquelles tiennent le système qui les maintiennent à leur place de barons :
    1. pas de féminisme, siouplaît (Carla Bruni est la femme la plus populaire auprès du grand public, c’est elle qui fait donc passer le message)
    2. la perpétuation de la prostitution, socle sans lequel l’oppression des femmes ne tient plus (Patrick Bruel est est l’homme le plus populaire auprès du grand public, c’est lui qui fait donc passer le message).

    Je ne vois là ni de hasard ni d’actes isolés. Tout se tient. Et se tient bien !

  2. Superbe article qui reprend clairement et fortement chaque argument !

    En communication :

    Chaque semaine, 56 viols et cinq viols en réunion sont commis en Belgique. Mais à peine 4% des auteurs sont poursuivis et condamnés.
    Belga – « La Province »
    Mis à jour le Jeudi 29 Novembre 2012 à 06h50
    C’est ce que l’on peut lire dans « De Morgen ». Selon le journal, ce faible pourcentage s’explique par le fait que deux frottis sur trois, pratiqués sur les victimes, ne sont pas analysés.
    «Selon une récente enquête des Nations Unies, à peine 4% de tous les violeurs sont poursuivis et condamnés», explique la psychologue et profiler Danièle Zucker. «Les auteurs de viol savent qu’ils risquent à peine d’être poursuivis».
    Selon des chiffres du SPF Justice, un auteur sur trois est condamné. Mais ce taux se réfère à des auteurs qui sont effectivement poursuivis, nuance « De Morgen ». Souvent, les violeurs ne sont pas identifiés ou nient les faits. «Les autorités peuvent faire plus dans ce domaine. Les possibilités d’analyses ADN sont sous-exploitées», explique Mme Zucker.
    Des centaines d’échantillons ADN se trouvent ainsi dans le labo de l’UZ Anvers. Mais, deux sur trois échantillons ne seront jamais analysés.

    Victor K.

  3. Tout à fait d’accord avec l’affirmation selon laquelle les « escorts » sont exposées aux mêmes conséquences que les prostituées de rue. Il faudrait d’ailleurs songer à mener des études épidémiologiques sur cette catégorie de population (les escorts), en interrogeant exclusivement celles qui ont raccroché et se sont reconverties (celles en exercice ont intérêt à travestir la réalité pour des raisons évidentes à comprendre).

  4. A rajouter à cette liste de pas cher : l’ex-chanteur Antoine qui défendait aussi la ré-ouverture des maisons clauses pendant une émission télé et qui réfutait toutes les remarques faites le président de l’association « Le Nid  » invité à ce débat .
    Je viens de découvrir ce blog et je me suis abonnée illico presto.
    Pat

  5. « les maisons closes » , merci de corriger l’erreur si le commentaire est publié c’est l’émotion de la première rencontre …et non pas une histoire de graines … 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s