Revue hebdo du vendredi : vigilance…

DSCF2137Ca y est, le débat sur le mariage pour tout le monde a commencé à l’Assemblée nationale...avec un discours salué de Christiane Taubira…et aussi, une intervention remarquée d’une femme remarquable, Marie-George Buffet, que vous pouvez suivre ici : Marie-George Buffet à l’Assemblée. Elle dit que la démocratie est fondée sur la confiance dans l’intelligence. Ca fait du bien, entre autres…

Et puis, il y a eu une fâcheuse révélation, erreur de timing disent certain-e-s, une circulaire de la ministre de la justice qui encourage à régulariser les enfants de parents français né-e-s de mères porteuses à l’étranger. Les ministres ont rappelé qu’il n’était pas question d’autoriser la GPA et que le Président de la République était lui même fermement opposé à celle-ci. On saura leur rappeler cela. Car bien sûr,  on veut que ces enfants, qui n’y sont pour rien, ne soient pas apatrides. Mais…peut-on encourager, les parents à exploiter la misère et l’oppression des femmes à l’étranger et l’interdire en France, en leur signifiant que quoi qu’il arrive, ils obtiendront cette régularisation ?

A ce titre, à lire, le scoop.it de Fée Ministe sur ce que l’on appelle aussi prostitution utérine :http://www.scoop.it/t/prostitution-uterine-dite-gpa-french-and-english, le dernier article de Christine Le Doaré sur le sujet : et mes anciens articles, ici et là. Et juste cet exemple de ce que la traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle ou reproductive entraîne : http://www.courrierinternational.com/breve/2011/02/25/un-reseau-de-meres-porteuses-demantele

———————-

NVBCette semaine, a eu lieu une rencontre entre les responsables d’associations et la ministre des droits des Femmes, Najat Vallaud-Belkacem, rencontre organisée par sa conseillère Caroline de Haas, toujours très efficace. Le moment a été très intéressant, riche en écoute et discussion, et je pense que c’est -ou devrait être- une initiative des plus précieuses pour une ministre qui veut rester en lien avec la réalité : entendre directement, les responsables d’association dont on sait que souvent elles n’ont pas la langue dans leur poche. Comme Maudy Piot, Présidente de l’association Femmes pour le dire, Femmes pour agir, qui a avec raison insisté sur la nécessité de prendre en compte la situation des femmes handicapées, 3 fois plus exposées aux violences masculines que les femmes dites valides, de façon transversale.

L’accent a été mis sur la difficulté pour les jeunes femmes victimes de violences de trouver un hébergement : une situation d’urgence qu’on attend toujours de voir adressée efficacement.

Mais surtout, en préambule, l’ardeur à l’action féministe associative a été un peu calmée, avec le rappel du montant du budget du MDDF qui n’est vraiment pas au rendez-vous : 23 millions d’euros, c’est…rien du tout par rapport aux « vrais » ministères… et c’est deux fois moins que ce qu’on met chaque année en campagne de sensibilisation à la sécurité routière. Alors, même si les droits des femmes sont transversaux et que le ministère tente de construire des actions avec ceux qui ont du budget, on a un peu de mal à se sentir prises au sérieux à l’écoute d’un tel chiffre…

Pour finir sur une note plus légère, sachez que le Ministère des droits des femmes  a mis en place un recensement national des événements féministes pour le 8 mars, que toutes nous pouvons alimenter, c’est ici : http://femmes.gouv.fr/recensement-des-actions-prevues-a-loccasion-du-8-mars/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s