Quand un chanteur rend visite la nuit à une jeune fille de 14 ans…

pdjpdpx.pngIl est toujours utile de rappeler ce que dit la loi en matière de viol, et surtout en matière de viol sur mineur-e. Ainsi, la notion de consentement n’est-elle jamais valide selon le droit pour des mineur-e-s de 15 ans. Au-delà, c’est la majorité sexuelle (cette aberration : on laisse la majorité sexuelle à 15 ans, alors à quoi servait-il de repousser le mariage à 18 pour les femmes ? Pour laisser le droit de violer hors-mariage forcé ?). Pour autant, si des adultes pratiquent des actes sexuels avec des mineures de 18 ans, il peut y avoir viol. En effet, lorsqu’il y a ascendant de la personne adulte, le consentement n’est pas valide. Ainsi, toute personne qui a autorité -parent évidemment, professeur, représentant des institutions (police, justice, etc…) est concerné-e-.

Or, il y a une récente affaire qui a beaucoup agité la presse, au détriment de…bien sûr, la femme, ex-femme d’un chanteur connu (je ne citerai pas son nom, vous l’aurez reconnu. Mais en général, on ne cite jamais les femmes, toujours les z' »héros », dans ces cas-là. Alors moi je ne leur donnerai plus de nom), Adeline Blondieau. Stupéfaction : j’apprends aujourd’hui que la jeune femme qui a accepté d’épouser le chanteur à 18 ans, l’a rencontré à 14 ! Et personne ne parle de viol ou présomption de viol. On s’attaque à elle, le chanteur l’accuse de l’avoir trompé x fois, on la traite de noms généralement donnés aux femmes qu’on souhaite insulter, mais on ne se demande pas ce qui a pu se passer lors de leur rencontre ? Et que s’il y  a eu actes sexuels, il y a eu agressions sexuelles ou viols sur mineure ? Dans la lettre qu’elle écrit à l’auteure d’un livre sur le bonhomme, où elle se fait éreinter, elle ne rentre pas dans ces précisions. Et pourtant, il y a -au moins- de quoi se poser des questions :

« Je reprends vos mots : « Elle débarquait chaque nuit pour jouer avec le feu que j’étais. » Savez-vous, Madame, que vous évoquez ici une adolescente de 14 ans, qui naïvement avait pris pour un amour fou, un amour extraordinaire, le jeu d’un adulte de 43 ans. Vous êtes-vous demandé, qui de lui ou de moi rejoignait l’autre dans sa chambre, dans le silence de la nuit, quand l’alcool avait fait son effet ? Ce n’était pas moi. À 14 ans encore vierge, je ne représentais à mon avis pas un grand danger pour un homme ayant vécu sa vie. Dès cette époque, il me parlait de notre amour fou, et c’est parce qu’il ne pouvait en être autrement que quelques années plus tard, l’été de mes 18 ans, j’ai accepté sa demande en mariage. J’ai aimé cet homme plus que tout, au point de croire que je le sortirais du démon de la boisson. Naïve, oui vraiment ! Qui des deux, entre une star du rock telle que lui et une jeune bachelière qui se préparait à entrer à la Sorbonne devrait-on prendre pour le plus manipulateur ? C’est à la fois prêter une bien grande maturité à la jeune fille amoureuse que j’étais et un talent pour la manipulation que je ne pense pas avoir confirmé par la suite ».

J’ai lu beaucoup d’articles suite à cette lettre. Aucune ne dit qu’il y a erreur sur l’âge de la rencontre. Mais personne ne parle de dénonciaition à mots couverts de ce qui pourrait constituer viol ou agression sexuelle ? Un homme ivre, qui entre dans la chambre d’une adolescente de 14 ans, fille d’un ami à lui ? Bon, rien ne dit que ce n’était pas platonique… Elle précise qu’elle était vierge à 14 ans, probablement pour qu’on évite d’invoquer sa minorité sexuelle. Mais que personne ne réagisse à ça en se posant à tout le moins des questions…

Et ensuite,  même s’il avait attendu ses 15 ans, 16 ou 17 ans et quelque, qu’est-ce que cela changerait ? Ne doit-on pas considérer qu’un homme de son acabit, proche de la famille, a un ascendant de fait et se retrouve dans une position d’autorité ? Clairement, on le comprend dans la fin de sa lettre, qui est très émouvante, s’adressant aux enfants :

« Alors je leur dirai qu’il y a des rencontres merveilleuses et d’autres qui vous laissent un goût amer pour la vie. Je leur dirai encore qu’il faut se méfier des gens et que certaines malveillances sont tenaces et destructrices(2). Je leur dirai enfin que parfois les gens se réinventent leur histoire pour avoir le bon rôle. La notoriété donne un immense pouvoir (de nuisance en l’occurrence). (…)

Et non seulement elle donne un immense pouvoir de nuisance, cette notoriété, mais surtout elle assure l’impunité, quand ce ne sont pas les soutiens inconditionnels des pairs complices.

Adeline Blondieau a peut-être décidé de continuer à croire qu’il y avait eu amour fou, pour tenter de sauvegarder ce qu’elle peut de ces longues années perdues, et essayer de vivre un peu en paix. Elle serait alors dans le déni et ne pourrait l’accuser frontalement. Mais qui l’en blâmerait ? Dans une société où on se permet de traiter son ex-femme de « pute » (#lechanteurenquestion) parce qu’elle n’a pas été fidèle, où l’on peut invoquer son « art » pour justifier d’avoir détruit la vie d’une fille puis femme (#lecinéaste) où l’on peut chanter qu’on va avorter une femme à l’opinel parce qu’elle n’a pas accepté d’être la propriété/chose d’un autre (#lerappeur), s’intéresser à la carrière finie d’un assassin à batte de base-ball (#sportif), dire au 20h à la télé droit dans les yeux des spectateurs que non, on n’a rien à se reprocher en ayant pratiqué des actes sexuels avec une femme de chambre qu’on ne connaissait pas en 7 minutes (#directeurd’uneinstitutionfinancièreinternationale); dans une société où on dénonce un crime, le viol, mais où l’on ne nomme ni ne punit jamais les hommes qui en sont responsables, comment pourrait-il en être  autrement ?

Pas de justice, pas de paix !

S.G

*et je pourrais en rajouter une couche sur les pères violents qui sont reçus par des ministres (#grues)

(2) là elle parle de l’auteure de « l’autobiographie du chanteur »

Publicités

14 réflexions sur « Quand un chanteur rend visite la nuit à une jeune fille de 14 ans… »

  1. J’ai eu la même réflexion en lisant ces lignes il y a quelques jours. Son épouse actuelle était aussi une très jeune femme fille d’un ami. Mais pour ces gens-là, on ferme les yeux comme on l’a fait pour un réalisateur bien connu. Ils aiment les femmes jeunes et tout le monde applaudi. Triste réalité.

  2. Vas-y, rajoute la couche. Je pense qu’il est urgent de rassembler tout ce qu’on sait sur le divorce, la garde et la médiation, et de demander nous aussi un RV à Taubira et Bertinotti, cette dernière ayant l’air de ne rien savoir sur ce qui est censé être sa responsabilité–la famille.

  3. Je vais avoir l’impression de troller un peu, et vous rejoint sur le fond : selon la loi, il y a eu viol, (même si je pense qu’il y a prescription).

    Après, j’ai eu envie de relations sexuelles -parfois avec des majeurs- bien avant 15 ans, et j’aurais eu un consentement tout aussi non vicié qu’à 16 ans, 17 ans -âge auquel c’est arrivé pour la première fois- ou 19 ans. Et je suis loin d’être le seul dans le cas.
    Vous pensez sérieusement qu’à 17 ans on ne peut pas consentir à un rapport avec quelqu’un de plus vieux que soi ?

    Quand à votre question sur pourquoi la différence entre la majorité sexuelle et l’âge légal pour se marier (pour lequel il existe des dérogations), la réponse est simple : avoir une relation sexuelle peut être quelque chose d’unique, une fois, le mariage est un engagement consistant. Cela ne sert pas vraiment votre propos.

    Bref sur ce point précis vous avez raison : il aurait au moins du savoir qu’il était dans l’illégalité. Mais de manière générale, la question est un peu plus complexe.

    Cordialement.

    1. peut être vous avez raison sur la question du mariage et des relations sexuelles. Mais poru que le viol provoque des troubles post-traumatiques et détruisent la vie d’une femme il suffit d’une fois.
      Ensuite, je n’ai pas dit qu’il y a eu viol. J’ai dit qu’on doit se poser la question. Enfin, sur l’âge : la question n’est pas le désir de la personne mais la responsabilité de l’adulte. Alors peut être, que oui, 18 ans c’est excessif. Mais le problème, c’est qu’une fille de 16 ou 17 ans sous emprise d’un homme de 30 ans son aîné, ce qui est très fréquent, s’il n’a pas une relation d’autorité telles que celles qui sont reconnues, est violée. Alors à 18 ans, c’est peut être vrai aussi. Ce qui élargit encore le champ de la réflexion. Donc oui, une jeune fille de 17 ans peut peut être consentir à une relation avec un gars de 18, mais de 60… la question du consentement est très problématique…

  4. Je me suis aussi posé la question. Néanmoins, j’ai pensé que c’était à l’intéressée, aujourd’hui adulte et visiblement bien dans sa peau, d’en juger et, le cas échéant, de décider si elle doit garder ça pour elle ou pas (si elle devait juger avoir été forcée).
    Par contre, ou je vous rejoins, c’est que tant à l' »écrivaine » qu’au chanteur, ça n’a absolument pas semblé poser problème. Ce qui est pour le moins curieux.

    1. j’ai répondu sur FB sur un aspect de votre comm’. Et puis m’apparaît l’évidence : non, ce n’est pas à elle d’en juger. Si la nuit à 14 ans il a fait plus que rester sagement à côté d’elle, il y a agression sexuelle et/ou viol. C’est la loi.

      1. Oui. Je ne dis pas le contraire. Mais aujourd’hui (AUJOURD’HUI), c’est à la principale intéressée d’en juger. Moi, je trouve. Ou voulez-vous (une fois de plus?) décider pour elle, à sa place?

      2. merci de ne pas faire des attaques gratuites. Je ne décide rien pour elle, il me semble. Elle a fait une lettre ouverte publique, je l’analyse et dis ce que je pense, c’est tout !

  5. « Dans une société où on se permet de traiter son ex-femme de « pute » (#lechanteurenquestion) parce qu’elle n’a pas été fidèle ».

    D’ailleurs, vous souvenez-vous que son épouse actuelle a évoqué les tromperies de chanteur en question pour en conclure qu’ELLE a dû se remettre en question pour que ça aille mieux ?(#machodemerde)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s