8 mars : « La dame du vendredi » et de tous les jours du calendrier…

Haha….j’ai failli écrire « LA » femme du vendredi, mais j’ai eu peur que tout le monde ne comprenne pas mon humour…cet article étant pour moitié sur quelques belles aberrations du 8 mars. En effet, quoi de plus simple pour neutraliser une journée de lutte que de la rendre ridicule en parlant d’une fête de la femme ? (voir ce que j’avais écrit l’an dernier). Un peu comme si le 1er décembre, journée internationale de lutte contre le SIDA, on offrait des fleurs ou des réductions aux personnes atteintes de cette maladie ?

8mars-logo-FINALAlors c’est une stratégie de propagande très efficace. Parce que du coup, il y a énormément de femmes qui pensent que le 8 mars est une infâmie…parce qu’elles ne peuvent pas savoir, propagande oblige, qu’il s’agit en fait, depuis plus de 100 ans, d’une journée de mobilisation internationale et de lutte pour les droits des femmes ! (Voir en bas de cet article la citation de Carole Roussopoulos qui s’applique si bien à ceci).

Du coup, il n’y a pas suffisamment de femmes qui viennent défiler pour leurs droits, à part les associations féministes. Il n’y a pas suffisamment de femmes pour qui c’est l’occasion d’en savoir plus sur ce qu’on fait leurs aînées, les droits qui ont été arrachés de haute lutte, et qu’il faut continuer à défendre.

Alors Libération a fait un florilège des actions mercantiles les plus sexistes et déshumanisantes de cette journée…malheureusement en se fendant d’un titre sexiste (imputant bien sûr la responsabilité de tout ça…à la femme, en rajoutant une insulte). On pourrait citer encore La Parisienne qui propose des séances de coaching aux femmes, Elle qui lance un hashtag twitter #jaimeetreunefemme parce que…ou encore

Du coup, l’initiative du ministère des droits des femmes de parler de 8mars toute l’année a le mérite de viser juste. Le ministère a décidé de publier un calendrier interactif de l’égalité, avec toutes les initiatives, partout : 8marstoutelannee.fr
Et parle de ses priorités en matière d’égalité (je rappelle qu’une loi cadre globale sur les droits des femmes est prévue au Printemps). La première est la lutte contre les violences, la seconde contre la précarité des femmes seules.

Capture d’écran 2013-03-08 à 09.05.32Un sujet fondamental qui est aussi en tête des préoccupations de ma revue hebdomadaire sur Cnikel, que je vous encourage à aller lire : http://www.cnikel.com/services-a-la-personne/enquete/journee-des-femmes. Outre les femmes en situation de précarité, nombreuses dans les services à la personne, on y parle grève des tâches domestiques, et Contes(de fées) à rebours…

S.G

Citation de Carole Roussopoulos, vidéaste féministe, décédée en 2009 et réalisatrice de « Debout », qui raconte les luttes des années 1970 : « Le féminisme a été tellement caricaturé que des femmes qui le sont profondément, le rejettent aujourd’hui. Mais il faut s’entendre sur ce qu’est le féminisme. Toute femme qui bouge, qui est consciente, qui veut faire un peu évoluer les choses, est féministe. Toute femme qui décide de ne plus être un paillasson, pour moi, est une féministe. Mais combien de femmes commencent leur phrase en disant …: « Je ne suis pas féministe mais » ! Ça, c’est terrible. Pourtant, si on aborde les problèmes calmement, en général elles reconnaissent que si les choses vont mieux, c’est grâce à nous, et que ce terme ayant été tellement déprécié, caricaturé, elles ont peur de l’employer pour elles-mêmes. Elles ne sont pas toutes dans la séduction des hommes, mais elles ne veulent pas être identifiées à des femmes caricaturées qu’elles ne connaissent pas, qu’elles n’ont pas connues personnellement, dont elles n’ont pas connu l’humour et la gaieté. C’est très flagrant dans les débats qui suivent les projections de « Debout ! » C’est la première chose que disent les gens : « Je ne savais pas que les féministes étaient comme ça ! ». Je leur demande toujours : « Comment croyiez-vous que nous étions ? » Je sais ce que les gens disaient de nous, parce que j’ai lu la presse, je connais les clichés, et c’est terrible ! L’image, dans ces cas-là, est intéressante. Les vidéos montrent les yeux qui brillent encore aujourd’hui, trente ans après… L’image révèle que les féministes des années 70 étaient pleines de ce plaisir qu’elles ont connu et qui a changé leur vie. Si les jeunes femmes étaient un peu plus informées, elles ne pourraient que suivre notre exemple. Nous avons toutes à gagner de lever la tête, tout le monde, tous les opprimés de la terre. »

« La dame du vendredi » est une référence à un classique du cinéma hollywoodien de Howard Hawks avec C.Grant et Rosalind Russell où elle joue une journaliste-reporter…

Advertisements

4 réflexions sur « 8 mars : « La dame du vendredi » et de tous les jours du calendrier… »

  1. Libé fait sa une sur la promotion de la prostitution à destination des handicapés masculins. Le 8 mars c’est plus la journée de lutte pour les droits des femmes, c’est la fête des bitards.

    Merci pour ton poste et aussi pour la citation de Carole Roussopoulos. Bonne lutte à toi ma sœur. 🙂
    Liberté,
    Égalité,
    Sororité.

    1. Libé, cela devient de pis en pis, de plus en plus ouvertement misogyne et vieux soixante-huitard qui méprise les gonzesses… au passage, c’est un des rares journaux à souvent n’avoir AUCUNE photo de femme sur sa page d’accueil – l’actualité ne parle que d’hommes, avec seulement des photos d’hommes, sauf celles où des mannequins féminins vendent des bikinis ou des assurances (ou autres…) ou celles qui illustrent les blogs de cul…

  2. Consacrer une journée à la mobilisation internationale et aux luttes pour les droits des femmes ne sert qu’à occulter l’opression et la violence masculine le reste de l’année, tout en faisant semblant de s’intéresser à la condition féminine. Abolissons cette journée cynique et faisons entendre nos voix chaque jour !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s