Des casseroles et des hommes

Ah, le football. Ses ballons, ses millions, ses bonshommes…et ses casseroles !

Vous savez, le football, cette activité où déjà on érige en héros des bonshommes qui poussent un ballon du pied, en les payant des fortunes, et en les félicitant d’être des clients-prostitueurs. On ne compte plus le nombre d’émissions radio ou télé où des bonshommes passent une heure, voire deux, à « disserter » de savoir si untel est digne ou pas de faire partie de telle ou telle équipe, chacun se donnant l’impression d’être vraiment compétent et d’avoir quelque chose à dire. (je le sais pour en avoir écouté ado, et pour les subir les quelques fois où je prends le taxi…)

Mais le pire -et il y a deux pires- c’est donc :

-l’impunité supplémentaire que donne aux joueurs le fait d’être ceux qui permettent aux hommes d’être encore plus entre eux et à tous de se sentir compétents (car l’intérêt de ces discussion sans fin c’est que chacun peut se targuer d’avis d’expert, l’expertise n’étant pas bien sorcière à obtenir) en matière de violences sexuelles. Ainsi, j’entendais -dans le taxi justement, discuter autour de Benzema, joueur de ballon rond très connu, non pas pour savoir si c’était un criminel qui se « payait » des prostituées mineures, mais pour savoir si vraiment ou pas il méritait sa place dans l’équipe de je ne sais qui. Ainsi, ce qu’il fait aux femmes, et comment il les traite, alors même qu’il est poursuivi par la justice, et comparaîtra en juin prochain n’a guère d’importance au regard de ses performances en culotte courte et crampons.

-le surcroit de misogynie et d’insultes sexistes récurrentes que cela provoque. L’an dernier sur RMC avec les joueurs -de rugby je crois- et l’idée que ce serait « bon pour le teambuilding » de se payer des femmes de chambres, Louis Nicollin (du foot encore, je crois ?) qui eut le prix du macho de l’année des chiennes de garde, et là, un certain gérard Lacombe ? ou est-ce Pierre ? ou Nicolas ? Ah non c’est Bernard. Il paraît qu’il a été connu à une époque, comme footballer.

Il affirme, pour toute réponse à une auditrice qui lui posait une question sur le même Benzema, lors d’une de ces passionnantes émissions qui remplissent le vide de bruit en attendant notre fin inévitable : «Je ne discute pas avec les femmes de football. Je le dis parce que c’est mon caractère. C’est comme ça. Qu’elles s’occupent de leurs casseroles et puis ça ira beaucoup mieux». Ah. Je ne sais pas pourquoi, ça me fait penser à une héroïne de dessin animé, Raiponce, dans le Disney. Vous savez, quand elle se saisit d’une poêle, et l’écrase sur la tête de tous les bonshommes qu’elle croise sur son chemin, et qui s’imaginent qu’elle n’est à sa place qu’enfermée dans sa tour….S.G

Publicités

7 réflexions sur « Des casseroles et des hommes »

  1. J’adore le titre 🙂

    Ce qui est intéressant dans cette image de Raiponce que tu as choisie c’est l’ombre arachnomorphe subliminale qui se fond dans le décor en arrière-plan….veut-elle signifier que Raiponce est folle (hystérique) ? (Je n’ai pas vu le film. Je ne sais pas si l’araignée est un personnage du film).

    1. zut! la photo était mal cadrée et j’ai du partir hier toute la journée. La photo en fait, montre la peur dans les yeux d’une femme qui ne sait pas encore que l’arme qu’elle tient à la main n’est que le reflet de sa propre force. L’araignée, je pense qu’elle se voit plus dans la photo mais elle renforce la peur.
      Ah oui, et souvent la peur dans les yeux des femmes a été associée à la folie. Alors qu’elle est bien légitime…
      J’ai recadré la photo ce matin

  2. quand des épouses, comme moi, d’un fan de foot, cherchent à occuper la soirée d’un match « du siècle »elles son ravies de pouvoir lire tranquillement,d’écrire sur leur blog(en panne depuis le dernier « match historique ») comment éviter une communication en berne?bonne idée: utiliser une poêle qui n’attache pas d’un poil et envoie les crêpes jusque sur le canapé où monsieur se délecte de commentaires débiles!

  3. Détestable… Je n’arrive toujours pas à trouver les mots pour qualifier cet abruti. J’ai résumé ma journée d’hier, dans une note de blog, suite à la lecture de cet article sur la déclaration nauséabonde de cet homme.
    http://mctlgang.wordpress.com/2013/03/26/soins-palliatifs-du-sexisme-quotidien/

    J’ai l’impression que sa sortie n’a pas fait grand bruit dans la presse. C’est comme si je me sentais parfaitement impuissante de colère quand j’entendais ce genre de phrase. Merci d’avoir réagi Sandrine.

  4. Les footballeurs et leur science : les hommes aiment la palabre, ça leur donne un « prestige masculin » loin du « pouvoir féminin ».
    On pensait que de taper sur un ballon, ça les distrairait de leurs fantasmes sur les enfants et sur les femmes en train de « donner la Vie ». Erreur : on découvre qu’ils les violent et s’en font une gloire… Le masculinisme se cultive dès le plus jeune âge…

  5. C’est HONTEUX !!! Et quand je pense que de la bretagne a la normandie il y a des terrains de football dans presque tout les villages, même les plus petits, et quand je vois toutr ces jeunes qui passent leurs mercredis après-midis et leurs samedis aprés midis et mêmes certais des soirées entières et même le dimanche a taper dans des ballons j’ai honte de touts ces espaces gaspillés a des fin criminelles et masculinistes !!!
    Il faut s’insurger faire signer des pétitions et manifester pourt que tout ces espaces publics gaspillés allouées a ces terrains de foots puissent être réquisitionner pour servir a d’autre but plus vénérables qu’a ces sports de brutes et de masculinistes violeurs !!!!
    Honte a la france !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s