Ode au poisson (sans bicyclette, toujours)

Capture d’écran 2013-04-01 à 10.25.55Aujourd’hui, c’est un jour où nous avons des branchies. Aujourd’hui, je voudrais que nous nagions en eaux douces, loin de l’air froid d’un Printemps qui n’a que trop tardé. Heureusement, nous avons notre imaginaire, qui nous permet de remplacer la chaleur par celle qu’inspirent en nous des musiques apaisantes.

Apaisement sous l’eau des poissons qui dansent dans Fantasia, sous l’air d’une danse arabe…

Apaisement aussi parce qu’on espère qu’après ce 1er d’avril, l’air va enfin s’adoucir, et qu’on pourra aussi rêver d’être oiseaux, pour nous envoler vers les nuages. C’est ce que suscite en nous cette artiste exceptionnelle, découverte grâce aux « Femmes s’en mêlent », absolument sublime. Elle s’appelle Tiny Ruins, la chanson « Bird in the Thyme ».

Et enfin, forcément devrais-je dire, celle qui l’a suivie lors de ce concert à La Cigale (cf photo), artiste de toutes les saisons (« The Snow, », « The Ocean ») Alela Diane, qui est Elle aussi et avant tout, une « Lady Divine »…

Arabian Dance de Fantasia où nous dansons avec les poissons

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s