Buzzons contre le sexisme 2e : un bon cru !

Mercredi au cinéma La Clef à Paris, c’était la remise des prix « Buzzons contre le sexisme », organisé par Teledebout, dont c’était la deuxième édition.
Plus de 50 films réalisés, et de nombreux primés à l’arrivée. Car dans chaque catégorie, 10-14 ans, 15-16 ans et 17-25, il y a eu de belles découvertes. Femmes en résistance décernait comme l’an dernier son prix, et le choix n’a donc pas été facile. Nous avons décidé de récompenser 2 films (que vous pourrez voir dans la 9e édition du festival) : « Un unique chromosome », qui a également eu un premier prix du jury, un très court film autonome qui nous a plu parce qu’il réussit là où tant d’autres, selon nous, échouent d’habitude : il fonctionne sur le principe du renversement. En moins de 2′, avec un commentaire (un peu trop rapide dans son rythme), ce film d’animation raconte l’histoire de l’humanité à l’envers. Avec des rôles sexués vraiment renversés, à tel point qu’on voit au final l’absurdité ET l’artificiel de ces rôles.

Un unique chromosome 1’39 min / Vidéo autonome  de Marie Herpe, 17 ans, Laval.

http://www.dailymotion.com/video/k4zThyI52pnqms3WE56

Nous avons par ailleurs primé un film réalisé par le lycée professionnel Lautréamont à Tarbes,

Le sexisme c’est tabou on en viendra toutes à bout 8’40

http://www.dailymotion.com/video/k6ykueUOtBEhza3XaqV

un film qui réfléchit, en partant du support d’images d’archives récentes qui montrent le sexisme ordinaire (Cécile Duflot moquée en robe à fleur à l’Assemblée, etc.) aux moyens de vraiment lutter contre le sexisme. Des lycéennes et lycéens, filmés en groupe face caméra s’expriment sur le sexisme, et au fur et à mesure du film, on sent une prise de conscience : que  le sexisme est partout. Que ce sont les hommes qui en sont les bénéficiaires et les agents, et qu’il faut faire quelque chose. Ainsi, des idées -surtout des filles- fusent. « On ne va comme même pas supprimer tous les hommes », dit l’une, une autre réfléchissant elle très concrètement à où l’on pourrait faire passer le message massivement pour que le sexisme cesse. Et de proposer une idée originale (que je vous laisse découvrir). Double attrait du film donc : on voit les lycéens et surtout les lycéennes, vraiment concernées et transformées pas la réflexion, et en plus, elles réflechissent à des modes d’action qui seraient efficaces. Certes, avec encore quelques illusions sur la possibilité que nos idées de justice et d’égalité soient reprises à grande échelle, mais peut-on vraiment changer quoi que ce soit sans illusions ?

Il y avait beaucoup d’autres films très intéressants dans la sélection. En premier lieu un film que nous aurions primé et de loin en tête, « Maintenant à poil », de Marine Claverie et Margaux Chataux. Un film d’une grande maîtrise et d’une grande maturité de réflexion autour de l’épilation, avec des idées très originales et dans le montage et dans le fait d’avoir fait un sondage sur le sujet. Mais… la chute du film, dernière image  était trop ambiguë et sujette à interprétation totalement à l’opposé de l’intention même de la réalisatrice. Selon nous, elle risque de se laisser interpréter par des jeunes comme une attaque envers les féministes. Je vous laisse découvrir cette chute et vous faire un avis :

http://www.dailymotion.com/video/k7kmup5YASe8SF3W3iI

Enfin, deux films cette année -chez les 15-16 ans, se sont intéressés à la lesbophobie. Intéressant à noter sachant qu’on était en plein « débat » sur le mariage étendu aux personnes de même sexe. Certaines classes ont donc tenu à mettre en avant le sexisme qui s’allie à l’homophobie dans le regard de la société sur les lesbiennes. Avec en particulier un très joli film, qui dit tout simplement les choses : « Chemin de femmes », d’élèves de Landivisiau,  à voir ici :

http://www.dailymotion.com/video/k3rEpuJkPVbFKV3XflY

Voici pour les films qui nous ont le plus marqué, d’autres nous ont plu, certains n’ayant pas eu de prix m’ont aussi intéressé pour ce qu’ils nous donnaient à voir du sexisme à partir des préoccupations des ados d’aujourd’hui. Que forcément nous, féministes plus âgées ne pouvons pas toujours voir.  Ainsi quand des élèves découvrent par la réflexion autour du film que les filles n’ont pas accès aux espaces de repos et/ou d’activités comme le foyer et la table de ping pong, lorsqu’ils s’interrogent autour d’une soirée entre jeunes sur les comportements vis à vis des filles et des garçons (un garçon bourré c’est bien une fille c’est la honte, par ex). Des petites prises de conscience qui correspondent à leur quotidien, et nous permettent de rester en prise avec leur réalité.

Enfin, je salue dans la catégorie des plus jeunes, le film d’une classe de 5e, « nous sommes nés en l’an 2000 », galerie d’interviews des élèves d’une classe, qui disent très concrètement, que dès 12 ans on peut avoir une idée très précise du sexisme qui nous entoure et de l’injustice qu’il représente.

C’est donc réjouissant et très motivant, comme l’ont souligné toutes les membres du jury (Christine Bard, Geneviève Fraisse, Hélène Fleckinger, Laetitia Puertas, Hélène Marquié, Agnès Szabo, Clémentine de La Barbe,..) que tous ces films puissent désormais être utilisés comme supports de réflexion pour d’autres jeunes, et on attend avec impatience la troisième édition l’an prochain !

Et encore merci à Barbara et Josefine deTélédebout pour l’organisation. Il ne faut pas hésiter à les solliciter pour obtenir des DVD et faire circuler au maximum ! teledebout.org/news/4/105/Remise-des-Prix-de-Buzzons-contre-le-sexisme/

Advertisements

5 réflexions sur « Buzzons contre le sexisme 2e : un bon cru ! »

  1. qu’est ce que c’est bien ! Surtout là avec le merdier de Cannes et ce luxe, machisme, sexisme, exploitation du corps des femmes, et déclarations vomitives…

    Alors buzzons contre le sexisme, je regrette de n’en avoir pas parlé avant, je n’ai pas trop suivi j’avoue, j’ai vu passer l’info sans reprendre alors que ça l’aurait mérité, ainsi que d’y assister, il faut que j’y pense mieux l’an prochain car c’est vraiment super. J’ai eu bcp de plaisir à voir ces vidéos rafraichissantes, ça fait plaisir ces jeunes, et le fait aussi que les gens ‘du quotidien’ prennent la parole ! merci !

  2. ah j’oubliais de dire perso pour le film sur le poil, « Maintenant à poil », de Marine Claverie et Margaux Chataux, la fin ne m’a pas du tout choquée et je ne l’ai pas du tout ressenti comme une « attaque » contre les féministes, plutôt comme une pointe d’humour et c’est sympa de voir des garçons participer à ce genre d’initiative. Maintenant je comprends aussi ton commentaire… Je crois aussi que les jeunes ne peuvent pas tout anticiper, les habituelles attaques contre nous, etc. ils font leur truc « franco » et nous on a l’expérience de pas mal de critiques donc on voit les choses autrement.Mais ce film est vraiment bien, à un moment il y a des chiffres, peut être que ça défile un peu vite pour qu’on ai le temps de vraiment bien les intégrer ;o) Justement j’allais dire que sur le sujet c’est un film hyper pudique… c’est marrant à la fin les photos des jeunes avec les flèches visant les « zones poil », et plein d’humour !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s