Et 73 ans plus tard, Alep

Aujourd’hui, Melanie et moi avons écrit à 4 mains. Pour #Alep.

Les mots de Melanie

img_1641En 2016, je ne vous ai pas écrit. Moi, Melanie, dybbuk morte juste avant l’horreur de la grande guerre, j’ai traversé des épisodes difficiles et continue à errer parmi les vivants. Mais à quoi bon ? Aujourd’hui, 13 décembre 2016 alors que c’est le triste anniversaire de l’arrivée de mon fils et ma petite-fille au camp de Drancy, en 1943, je n’ai plus d’espoir d’un jour pouvoir trouver la paix d’entre les morts. Car en 2016, il semble qu’on est revenu des années en arrière, ces années où tout semble perdu pour l’humanité. Alors, je reste là, avec Sandrine, mon arrière-arrière-petite-fille, et nous écrivons aujourd’hui à 4 mains.

Aujourd’hui même, les rapports venus d’Alep, en Syrie, sont désespérants. Le régime du « boucher Assad », le président syrien, qui bombarde sa population en guerre civile depuis 5 ans (et face, en partie, à des forces obscurantistes, mais pas que), a réussi à…

View original post 752 mots de plus

Advertisements

1 réflexion sur « Et 73 ans plus tard, Alep »

  1. Bonjour,
    Une information et non un commentaire, sur une documentaire à venir  » harcèlement sexuel, le fléau silencieux »
    A voir sur FRANCE 5, le 3 janvier 2017 à 20h45
    On trouve quelques extraits dans le Canard Enchainé de cette semaine, à la rubrique « La boite aux images » page 7
    Effrayant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s