Braises exquises

feuUn été près d’une cheminée dans le Cantal, cela donne du soleil, de la chaleur et des fous rires pour des cerveaux en ébullition. Cadavres rebaptisés braises exquises pour l’occasion. Par L, R, et S. On aime particulièrement la première et la dernière 😉 Et la recette des crêpes. L’exercice se fait ainsi : on se donne des consignes la première écrit le sujet, la seconde le verbe, la 3 e un COD ou COI ou complément de lieu. On précise juste si le sujet est au singulier au pluriel. Et le tour est joué !

 

La collerette du chardon

Enlaça

Boule et Bill

Au milieu de la route qui mène aux nuages

Avec la plus grande des douceurs

A l’instant même où l’éclair s’abattit sur une centaine de Gollecks

Dans les ténèbres de la nuit

une sauterelle affamée

renversa

un énorme scarabée préhistorique

à l’instant même où les carottes furent cuites

pour mieux choisir sa route

et elle gravit

du Cantal fumé

///

Bien avant le Moyen âge

à la frontière du gros orteil avec le suivant

Des étoiles filantes

Associèrent

La réparatrice de lave-vaisselle

Avec la lune rousse

///

Au moment précis où la lune se levait

Dans le fin fond de la forêt de Brocéliande

Une buse aux ailes froissées

Lapa

Un âne qui avait manqué trop de chardons

Avec son micro-ondes

Parce que la lumière était douce

///

La fourchette et la cuiller

Au petit jour

Sur la haute colline des sorcières

Se disputèrent

Une étroite fissure apparue sur le côté de la façade du château

Parce qu’il en fallait bien plus pour les arrêter

///

La recette des crêpes

S’émeut

Du petit lardon qui a eu la malchance d’être dévoré

Avec de la confiture de myrtilles

Pour un nouveau monde

Quand les poules auront des télévisions

///

Les antennes des papillonnes

Embrassèrent

Une petite décoction de plantes rares

Après l’orage

Car la moto est tombée en panne

Au sommet du Mont-Blanc

///

La petite n’oreille

 Compose

Le buffet du salon déjà bien abîmé par les touristes

Sur la grande échelle

Car sa petite soeur avait coupé les cheveux de sa poupée

A l’époque des bals costumés

///

La petite flamme du petit feu de la petite cheminée de la petite maison d’Auvergne

Goûte

De grosses patates chaudes

Accompagnée de ses puces domptées

Parce que la lune n’avait pas encore rencontré le soleil

Sur un lit de plumes

///

La maîtresse d’école et ses élèves

Eclaboussèrent

Les pages du livre de français de 5e

Grâce à la souplesse d’un grand roseau

Sur le premier banc trouvé

A l’époque des tigres à dents de sabre

///

Les marches de l’escalier

Envahirent

Une pluie légère

Avec l’ampoule du plafonnier

Peu avant midi

Parce qu’elle n’avait plus de bouée

///

La maison du Cantal

Est fatiguée

Des tartiflettes à l’ail

Pour mieu observer les étoiles

En cette fin de soirée

A l’intersection de deux droites parallèlles

///

La tasse de café

Alerte

Un joli foulard multicolore

Avec la plante des pieds

Car son chat a des tiques

Au centre de la terre

///

Les marmottes de Puy Mary

S’entraînèrent

Le boubou de la patate dorée

Pour retrouver la trace des hérissons

Car plus rien ne pouvait les stopper

Quand apparut le caméléon

///

Le moteur de Renault Espace

Examinait

Son plus beau gilet bleuté

Avec une assiette de pâtes carbonara

Alors que l’horloge marquait midi

Dans le magnifique village nommé Omlet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s