Gouttes de poésie

Pour vous parler de l’émotion de Gouttes dans l’océan, de Fassbinder, vu en bande féministe au théatre de verre, pour vous parler de notre lumineuse représentante qui y jouait le rôle d’Anna, j’ai nommé Typhaine Duch, magnifique…alors plutôt que de disserter, et parce qu’il est tard, voici un diaporama de gouttes de pluie sur des feuilles à Rueil, de gouttes dans l’océan et de gouttes de poésie. Bravo à tous les acteurs et actrices et au metteur en scène. Très très beau moment.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Gouttes dans l’océan, de Fassbinder, à partir de jeudi !

Voilà, j’arrive trop tard pour que vous puissiez avoir des places pour les représentations de jeudi et vendredi, qui sont complètes.
Est-ce l’effet des féministes qui vont soutenir l’une des leurs,  Typhaine Duch ?
En tout cas, nous y serons, nous femmes en résistance, jeudi ou vendredi ou samedi.
Car il reste des places pour samedi et pour le dimanche 22 avril, pour en savoir plus, voici toutes les infos ci-dessous ! Et puis quand je l’aurais vu, je vous parlera de la pièce, il paraît qu’elle est féministe…et puis c’est Fassbinder, qui a fait « les larmes amères de Petra Von Kant », alors… et le metteur en scène a vu L’imposture d’Eve Lamont…donc…

cela mérite ce petit coup de pub !

Gouttes dans l’océan

     Mise en scène
Sylvain Martin
Leopold, trente-cinq ans, a ramené chez lui Franz, vingt ans, dans le but de coucher avec lui. Franz est fiancé à Anna. Leopold, après avoir vécu avec Vera pendant sept ans, a découvert que la seule chose qui lui procurait du plaisir était le sexe, particulièrement avec les garçons. Franz s’ennuie avec Anna, mais il croit toutefois être heureux. A vrai dire, cette question ne le trouble pas trop. Car qu’est-ce que le bonheur ? Et en a-t-on vraiment besoin pour vivre ? Fassbinder nous offre ici une expérience à la fois de la comédie (de l’amour) et de la tragédie (de la mort). Rien de tout cela n’est grave semble-t-il vouloir nous dire. Peut-être, dans cette vie, ne peut-on saisir que quelques instants de bonheur ? Peut-être, le vrai bonheur ne se vit-il qu’en rêve ? Voilà le questionnement que nous tentons ici de poser.

4 personnages.
Durée : 1h45.

au Théâtre de Verre (17 rue de la Chapelle 18ème, métro Marx Dormois) / code du portail d’entrée : A2546
les 12 et 13 avril à 20h ; et 14 avril à 18h00
Réservations : theastrecontact@gmail.com
Tarif : 10€ non-adhérantEs, 7€ adhérantEs – possibilité d’1 exo pour 5 plein tarifs (si vous comptez venir à plusieurs)
et à l’Art Studio Théâtre (120 bis rue Haxo 19ème, métro Télégraphe), à l’occasion Festival Un Printemps de la Création
le 22 avril à 17h (attention : jour du premier tour des élections présidentielles !)
Réservations : theastrecontact@gmail.com
Tarif : 12€ plein tarif, 10€ pour les chômeuses-rs, moins de 25 – possibilité d’1 exo pour 5 plein tarifs (si vous comptez venir à plusieurs)