Liberté sur vos fronts (tous)

Rosalie Dubois a chanté la Marseillaise des cotillons

Le 26 août approche…

il est temps d’apprendre quelques chansons féministes…

personnellement, je n’en connaissais guère…il y a l’Hymne des femmes, « Debout« , bien sûr, j’y reviendrai…il y a aussi Anne Sylvestre…

Grâce à YouTube, j’ai découvert quelques perles…des chansons historiques tombées aux oubliettes, mais dont les paroles sont d’une force et d’une puissance remarquables.

A commencer par « La Marseillaise des cotillons » : écrite dans les jours qui ont suivi les événements de 1848, (après lesquels fut instauré un suffrage universel…masculin), elle mêle puissance et humour :


Tremblez tyrans portant culottes, 

Femmes notre jour est venu!
Point de pitié, mettons en botte
Tous les torts du sexe barbu

Moi, je trouve qu’on pourrait la chanter, le 26…

Ensuite, cette chanson de 1905 « la grève des mères ». Là, c’est, oh, mon dieu de la subversion pure et simple ! J’ai du mal imaginer qu’on ose écrire ça aujourd’hui…la grève de la fécondité !

     


« Puisque les hommes sont des sauvages

Qui renient le dieu fraternité,
Femmes debout ! femmes à l’ouvrage !
Il faut sauver l’humanité.

Refuse de peupler la terre !
Arrête la fécondité !
Déclare la grève des mères !
Aux bourreaux crie ta volonté !
Défends ta chair, défends ton sang !
À bas la guerre et les tyrans !

Bon allez, j’arrête avec mes chansons subversives…un petit Boris Vian pour changer ;-), chantée par Michèle Arnaud.
« Ne vous mariez pas les filles ! »

Enfin, je voulais revenir, donc, sur l’hymne des femmes, Debout!, dont vous trouverez les paroles tout en bas.

Je ne savais pas que l’air était celui du « Chant des marais« , chant écrit en 1933 (et chanté le 27 août!) et chanté tous les ans dans les camps de concentration. Une raison de plus d’avoir des frissons dans le dos…voici une version, de la chanteuse Isabelle Longnus.

L’HYMNE DES FEMMES

Nous qui sommes sans passé, les femmes
Nous qui n’avons pas d’histoire
Depuis la nuit des temps, les femmes
Nous sommes le continent noir.

Refrain :
Levons-nous femmes esclaves
Et brisons nos entraves
Debout, debout, debout !

Asservies, humiliées, les femmes
Achetées, vendues, violées
Dans toutes les maisons, les femmes
Hors du monde reléguées.

Seules dans notre malheur, les femmes
L’une de l’autre ignorée
Ils nous ont divisées, les femmes
Et de nos soeurs séparées.

Le temps de la colère, les femmes
Notre temps, est arrivé
Connaissons notre force, les femmes
Découvrons-nous des milliers !

Reconnaissons-nous, les femmes
Parlons-nous, regardons-nous,
Ensemble, on nous opprime, les femmes
Ensemble, Révoltons-nous !

Dernier refrain :
Levons-nous femmes esclaves
Et jouissons sans entraves
Debout, debout, debout !

Publicités

5 réflexions sur « Liberté sur vos fronts (tous) »

    1. oui je l’ai citée, mais les autres étaient moins connus (sauf l’hymne, bien sûr), c’est pour cela que je les ai mis en avant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s