A signer et relayer

Des femmes victimes de violence, il y en a des centaines de milliers en France chaque année. Le 39 19 (Fédération Nationale Solidarité femmes) fédère les appels tous les jours. Des femmes victimes de viol, il y en a malheureusement au bas mot 75.000 par an. Muriel Salmona, présidente de l’Association mémoire traumatologique et victimologie, est confrontée tous les jours à des cas de femmes victimes de violences sexuelles.

Aujourd’hui, elle fait appel à nous pour soutenir l’une d’entre elles, dont la situation, plus de 7 ans après le premier viol, vit toujours dans la terreur et sous la menace de ses agresseurs. Elle a besoin aujourd’hui d’avoir un logement et d’être mise à l’abri. Nous pouvons l’aider, en signant cette pétition (et en faisant toute proposition d’aide à Muriel Salmona).

En l’aidant, et en alertant l’opinion sur son cas, c’est toutes les victimes de viols et des menaces qui s’ensuivent que nous pouvons aider. Aurélia a refusé de se taire alors que son agresseur a tout fait pour la faire taire, elle en subit les représailles. Nous ne pouvons pas l’accepter, la société ne doit pas l’accepter (« Viol, la honte doit changer de camp »). Pour toutes celles, enfants victimes de violences sexuelles et qui vivent dans la terreur de parler, ou dans la terreur des représailles pour avoir parler, il faut signer.

Je publie le début de la lettre ouverte, vous pourrez lire la suite sur le site de la pétition…

« LETTRE OUVERTE DE L’ASSOCIATION MÉMOIRE TRAUMATIQUE ET VICTIMOLOGIE DE SOUTIEN POUR UNE VICTIME DE VIOLS ACTUELLEMENT EN GRAND DANGER

Victime de viol à 14 ans, puis à 16 ans, pour avoir osé porter plainte, de viols en réunion à deux reprises, Aurélia, 21 ans dans deux mois, est toujours l’objet d’une traque des violeurs et de leurs alliés, qui la menacent à nouveau de viols et de mort.

Dans deux mois, elle devra quitter le foyer de l’Aide Sociale à l’Enfance qui l’héberge et où elle est cachée depuis les viols.

L’association Mémoire Traumatique et Victimologie exige qu’elle soit immédiatement relogée, avec sa famille dont elle a été séparée depuis 4 ans, dans un environnement où sa sécurité sera assurée. Nous saisissons ce jour les instances concernées.

De 14 à 21 ans : sept ans de calvaire et de terreur « 

Publicités

1 réflexion sur « A signer et relayer »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s