Des livres et un livret salutaires

Ca fait un moment que je voudrais parler de tous ces livres qui sortent ces derniers jours autour des violences sexuelles. La sortie de ce livret très important me livre l’occasion de m’y consacrer :

SIGNAUX D’ALERTE ET PHRASES ASSASSINES
LES VIOLENCES SEXUELLES SUR MINEURS
Ouvrage de prévention réalisé par Le Monde à Travers un Regard en partenariat avec l’association Mémoire Traumatique et Victimologie
Un texte de Sandrine Apers, présidente de l’association Le Monde à Travers un Regard avec la participation et la préface de Muriel Salmona,présidente de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie, Illustration de Caroline Dewaele.
Un outil de compréhension, de prévention, un moyen de briser le silence en diffusant largement les informations nécessaires pour être capable de détecter la souffrance et les comportements de violence dont les enfants sont les victimes. A diffuser largement. Vous pouvez le lire ici.
Trois autres ouvrages pour continuer à sortir l’inceste du silence et du tabou – je n’ai pas encore eu le temps de les lire, mais cela ne m’empêche pas de vous faire part de leur existence :
celui de Noëlle Le Dréeau, « APRES L’INCESTE Comment je me suis reconstruite avec la psychogénéalogie« , paru cette semaine chez InterEditionsDunod.
Le livre-témoignage de Melody Moore « la force d’avancer », dont j’avais publié la postface de Sandrine Apers ici, et le livre écrit par cette dernière et Isabelle Aubry, « Etre parent après l’inceste »,  Et le site de référence, le CRIFP, Centre de recherches internationales et de formation sur l’inceste et la pédocriminalité.
L’occasion de rappeler quelques chiffres : une femme sur 5 est victime dans sa vie de violence sexuelle dont plus de la moitié dans son enfance, un homme sur 20, dont 70% encore mineurs.
Le viol, c’est le sujet du dernier livre sorti par Clémentine Autain, « UN BEAU JOUR, Combattre le viol », paru cette semaine aux éditions Indigène.
Ensuite, « le viol est un crime presque ordinaire », paru aux éditions du Cherche Midi, de Audrey Guiller et Nolwenn Weiler, dont vous pouvez lire des extraits ici sur le site de Bastamag
Et pour finir, vous pouvez toujours signer le manifeste « Pas de justice pas de paix« , pour demander que la justice soit faite pour les crimes de viol, écrit par Muriel Salmona et moi-même.
Et bien sûr, vous rappeler que vous pouvez signer l’appel pour une loi d’abolition de la prostitution  en 2012 ici
S.G
Publicités

5 réflexions sur « Des livres et un livret salutaires »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s