Abolition citoyenne : quand la place Pigalle devient « Place de l’Abolition »

M43
La Place Pigalle devenue Place de l’Abolition !

Je ne prétendrai pas ici donner un compte-rendu objectif de cette journée à la préparation de laquelle j’ai été de tous les instants…ce sera donc mon sentiment personnel. Quelle formidable journée ! Et voici un article du Point pour compléter : Les abolitionnistes gagnent du terrain. Merci aux centaines de personnes venues nous soutenir dans ce combat, venues manifester la volonté des citoynnEs qu’une loi d’abolition du système prostiteur soit votée d’ici la fin de l’année.

Merci aux 3 femmes sorties de la prostitution qui sont venues témoigner et dire le besoin qu’elles ont que nous soyons à leurs côtés, et de ne jamais relâcher l’effort pour que la prostitution, qui est une violence répétée et inhumaine faite aux femmes. Parmi elles, Laurence, formatrice depuis 28 ans, et pour qui la stigmatisation d’avoir été en situation de prostitution reste forte, et qui ne veut plus que la honte pèse sur les victimes. Blandine Métayer, auteure interprète, l’a dit elle aussi avec force et conviction : la honte doit changer de camp, elle ne doit plus être sur les personnes prostituées mais sur les prostitueurs : institutions complices, proxénètes et clients-prostitueurs-violeurs.

Autres moments forts, avec les vidéos du Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, qui a délivré un message abolitionniste sans ambiguité, (bientôt en ligne), avec celle de Stella Marr, à la tête d’un réseau international de 95 survivantes, qui a aussi envoyé un message vidéo (voir la retranscription ci-dessous), et de la réalisatrice Eve Lamont, dont le film L’imposture devrait à tout prix être vu par toutEs (la vidéo également très bientôt en ligne).

Un petit film sur les 3 ans de lutte pour arriver à ce 13 avril :

Un super photomaton abolitionniste formidable dont les photos ont déjà circulé sur FacebookEnfin, une déclaration d’abolition lue par des associations d’abolition 2012, et une manifestation en fin de journée, de la Place Blanche à la Place Pigalle, pour porter notre combat au coeur même de ce quartier où trop de femmes sont victimes de l’exploitation et la violence du système prostitueur et ou trop d’hommes prostituent en toute impunité. Pendant quelques minutes, la place Pigalle est devenue celle de l’abolition.

Une utopie, qui doit devenir réalité. Pas demain, mais maintenant, parce qu’il y a urgence !

Merci à Christine Le Doaré pour les photos

Sandrine GOLDSCHMIDT

Intervention de Stella Marr :

Bonjour. Mon nom est Stella Marr et je suis directrice générale de SexTrafficking Survivors United, une organisation internationale qui rassemble plus de 95 survivantes de la prostitution. C’est un honneur pour moi que de pouvoir vous parler à cet important colloque. Victor Hugo a écrit : « On dit que l’esclavage a disparu de la civilisation européenne. C’est une erreur. Il existe toujours, mais il ne pèse plus que sur la femme et il s’appelle prostitution. » Celles d’entre nous qui avons connu la prostitution savons la vérité de ces paroles.
Ralph Ellison a écrit: «Nous sommes nombreux et nous devenons un seul. Ce n’est pas une prophétie mais une description du réel. » Celles d’entre nous qui avons vécu la prostitution en restons changées à jamais. Nous ne sommes plus simplement nous-mêmes, nous faisons partie de la fraternité des survivantes à travers le monde. Chaque matin, nous nous réveillons en pensant à celles d’entre nous qui souffrons de la prostitution, et nous sentons que nous devons faire quelque chose pour arrêter cela. Nous voulons libérer nos sœurs et nos frères et de la violence et de l’oppression de la prostitution. La meilleure solution disponible consiste à adopter des lois qui décriminalisent les personnes en prostitution, tout en criminalisant l’achat de services sexuels. Dans le même temps, les gouvernements doivent financer des programmes visant à aider les gens à sortir de la prostitution tout en lançant des programmes d’éducation et de prévention. La grande majorité des survivantes de la prostitution sont en faveur de ce type de législation. C’est parce que nous comprenons que tant que des hommes voudront acheter les personnes prostituées, il y aura des proxénètes violents et contraignants, il y aura de la violence et de la dégradation de la part des hommes qui achètent la classe prostituée. La prostitution est l’enfer dans une zone de guerre. Nous devons faire tout notre possible pour abolir un régime aussi violent.Aujourd’hui, mon cœur est plein d’espoir et d’amour parce que les survivantes de la prostitution disent la vérité à son sujet. Nous nous réunissons dans le monde entier. Il y a une puissante vague montante – la vague des voix des survivantes. La dynamique nous porte et rien ne peut l’arrêter. Nous remercions nos alliés pour leur travail acharné et pour leur soutien. Celles et ceux qui soutiennent la légalisation du proxénétisme et l’achat des gens de groupes vulnérables et marginalisés sont du mauvais côté de l’histoire. La culture française soutient depuis longtemps des visionnaires qui ont pris le parti des opprimés – Jeanne d’Arc, Rousseau, Hugo … et tant d’autres. Je crois que la France va poser le bon geste et une fois de plus conduire l’Europe vers la création d’un monde plus humain. La France va adopter des lois qui décriminalisent les personnes dans la prostitution, et qui criminalisent l’achat de services sexuels. La France va subventionner des programmes visant à aider les gens à sortir de la prostitution et à se remettre de ce terrible traumatisme physique et émotionnel. Vive la France! Vive l’abolition de la prostitution!Je vous remercie.
Advertisements

9 réflexions sur « Abolition citoyenne : quand la place Pigalle devient « Place de l’Abolition » »

  1. Oui à l’époque de Victor Hugo les enfants n’étaient pas des enfants, mais là on est au XXIème siècle, et l’esclavage pèse aussi et particulièrement sur les enfants, des millions d’enfants rien qu’en France.
    Enfants esclaves physiques ou/et sexuels de certains adultes, esclaves émotionnels, fusibles à volonté pour leurs parents,
    les grands oubliés du monde: les enfants… c’est notre avenir, notre seule richesse…
    Abolition du non respect du corps et de l’esprit des enfants… abolition de la prostitution… oui parce qu’il y a urgence…

    Un jour peut-être ce monde sera un peu humain… je voudrais bien voir ça…

  2. Et des droits pour les foetus vivants et viables dans le corps de leur mère s’il vous plait… ne sont-ils pas aussi des êtres humains ?

      1. Je suis pour le respect des foetus en fin de grossesse de leur mère,
        à savoir que le viol d’une mère des minutes avant d’accoucher a des conséquences GRAVISSIMES pour le FOETUS qui s’en prend plein le le corps, à l’extérieur comme à l’intérieur, les coups de butoirs dans la tête et les hormones toxiques dans le sang, et qui meurt avant même de naître,

        je suis pour le droit du foetus à une fin de gestation humaine,
        je suis pour le droit du foetus à voir la lumière dans l’humanité et non dans l’inhumanité,
        je suis pour le droit du foetus vivant et VIABLE à la dignité et cela même si j’ai pas encore compris ce que c’était des droits et la dignité

        voilà pourquoi je suis,
        et non, je ne suis pas contre l’avortement.

      2. je pensais que le cas que vous citiez pouvait se régler assez facilement mais après quelques recherches il semble que vous ayez raison, il y a un vrai vide juridique.

    1. Merci à voues d’avoir fait le déplacement ! Il y a déjà quelque vidéos en ligne sur le compte facebook d’Abolition 2012. Ce sera par extraits surtout, et je pense que je ferai un montage rapidement.
      Du coup, peut être en fin de semaine pour le montage !
      A bientôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s